Kant

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (353 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) L'homme a pour privilège de posséder le Je, c'est un bien précieux.
Au début du texte, Kant présente sa thèse, sa définition de la pensée humaine. L'homme a la capacité dese penser lui même, de se constituer objet de ses propres pensées . Il nous explique aussi que le Je rend possible la représentation, il fait de l'homme une personne et ildésigne la conscience de soi. L'homme est au dessus des animaux, et des choses, il est supérieur lorsqu'il dis Je. Kant attire notre attention sur un bien, posséder le Je.

II) Laconscience de soi: l'entendement 
Kant nous fait ici remarquer que le Je est universel, que le langage exprime la pensée, et que penser le Je est la condition du langage. La sourcedu Je est dans l'entendement qui est l'ensemble des facultés intellectuelles, car non seulement on entend des sons mais on les comprend et pour devenir ce que l'on est il fauttrouver ce que l'on a au fond de soi. Kant rompt avec la conception du langage. Le langage ne sert pas à penser, mais a pour fonction de penser, c'est nous permet donc de nousconsidérer comme des personnes.

III) Le Je chez l'enfant est à l'origine de la pensée
La pensée humaine n'est pas innée et employer le Je témoigne d'un progrès dans le langage àpartir duquel on va penser. Kant montrer que l'on pense à partir du moment où l'on a la capacité de prononcer le Je, comme l'enfant qui au départ emploie la troisième personne,et se confond avec toute chose que l'entoure, ce qui lui est extérieur.
Le Je assure l'apparition du sujet en tant que tel donc l'enfant se pense et pense le monde lorsqu'il disJe. Kant montre qu'il y a là un passage décisif, celui du sentiment de soi à la conscience de soi, et une fois que l'on dit Je il n'y a pas de retour en arrière possible.
tracking img