Karl marx

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2053 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Gift Okankwu
6085096


Travail de session




Travail soumis à Noomane Raboudi
dans le cadre du cours

Introduction à la vie politique
POL 1501BUniversité d’Ottawa

le 22 novembre 2010


TABLE DE MATIÈRES
INTRODUCTION 3
DÉVELOPPEMENT 3
1. NIVEAU POLITIQUE 3
1.1.- LE POUVOIR ÉCONOMIQUE DEVIENT POLITIQUE. 3
1.2.-L’HÉGÉMONIE DE LA BOURGEOISIE 3
1.3.-LE DÉSIÈGEMENT POLITIQUE DE LA BOURGEOISIE 4
2. NIVEAU SOCIAL 52.1- LES ORIGINES DE LA FAMILLE 5
2.2- LES RÔLES DES MEMBRES DE LA FAMILLE 5
2.2.1- LA FAMILLE BOURGEOISE 5
2.2.2- LA FAMILLE PROLÉTARIENNE 6
2.2.3- LA FAMILLE MODERNE 6
2.3- LA LIBÉRATION DE LA FEMME 7
3. NIVEAU INTERNATIONAL 7
3.1.-L’IMPÉRIALISME ÉCONOMIQUE 7
3.2.- LA RELATION ENTRE LES ÉTATS RICHES ET PAUVRES 73.3.-LA RÉVOLUTION INTERNATIONALE 8
CONCLUSION 8
BIBLIOGRAPHIE 10

INTRODUCTION
Karl Marx, un économiste du dix-neuvième siècle avançait que les relations sociales dérivaient de la structure de l’économie d’une société. Mais comment l’économie peut-elle expliquer le mouvement de l’histoire? Selon le matérialisme historique de Marx, la société est structurée selon les relations de travail et elleest divisée en deux classes sociales qui ont des intérêts opposants. Pendant que le la classe nommée le prolétariat s’occupe de la production économique de la société, cette classe est exploitée par la bourgeoisie qui est le propriétaire des moyens de production et le bénéficiaire du travail des prolétaires. En considérant la théorie de Marx, la lutte entre la bourgeoisie et le prolétariat est lemoteur des mouvements de l’histoire de niveau politique, social et international.
DÉVELOPPEMENT
1. NIVEAU POLITIQUE
1.1.- LE POUVOIR ÉCONOMIQUE DEVIENT POLITIQUE
D’abord, de niveau politique, les mouvements de l’histoire se développent par la lutte entre la classe bourgeoise et prolétarienne. Une société politique se constitue de gouvernants qui organisent la société et de gouvernés qui sontassujettis à cette gouvernance (Raboudi, Automne 2010). Sachant que l’économie influence la superstructure politique, il est indubitable que la disposition d’un avantage économique amène aussi une supériorité sur la scène politique.
1.2.-L’HÉGÉMONIE DE LA BOURGEOISIE
La bourgeoisie qui se dispose de la dominance économique utilise son pouvoir pour influencer les institutions et conséquemment ellecontrôle les idées véhiculées dans la société. De cette manière, les idées de la bourgeoisie sont imposées sur la société comme si elles étaient la norme donc le prolétariat adhère faussement aux valeurs inculquées par la bourgeoisie et accepte leur exploitation (Gasper, 2005, p.24). Ce phénomène de consensus de se soumettre au pouvoir de la bourgeoisie s’appelle l’hégémonie, et elle s’atteignepar la croyance que les valeurs véhiculées par une minorité sont la norme (Dorsher, 2001). Donc de point de vue politique, la bourgeoisie représente les gouvernants qui soumettent la classe ouvrière à leur pouvoir. Pour garder ce contrôle, la bourgeoisie utilise l’éducation et les médias comme instruments pour inculquer ses valeurs et intérêts à la société. De plus, pour prévenir à la révolte duprolétariat, la bourgeoisie encourage le sexisme, le racisme, et le nationalisme dans la classe ouvrière pour empêcher leur unification. La dominance de la bourgeoisie affaiblit une société démocratique où le peuple gouverne le peuple. Elle devient ainsi une société dirigée par les riches. (Gasper, 2005, p.24).
1.3.-LE DÉSIÈGEMENT POLITIQUE DE LA BOURGEOISIE
Puisque le capitalisme produit...
tracking img