Keynes biographie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1062 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
John Maynard Keynes est un économiste britannique né le 5 juin 1883 à Cambridge et décédé le 21 avril 1946 à Firle dans le Sussex. Il est en général considéré comme étant une des plus importantes figures de l'économie[]. Pourtant, l'interprétation de son œuvre n'est pas aisée. Jacob Viner[] notait en 1936 à propos de l'œuvre majeure de Keynes la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de lamonnaie que « bien qu'écrite par un styliste de premier ordre, l'ouvrage n'est pas facile à lire, ni à comprendre et à juger ». Aussi son œuvre a fait l'objet d'interprétations diverses. La plus influente demeure celle dite de la synthèse néo-classique dont les plus illustres représentants furent les prix Nobels John Hicks, qui est avec Alvin Hansen le fondateur de ce courant, Paul Samuelson etFranco Modigliani[]. De nos jours la nouvelle économie keynésienne est relativement influente notamment à travers Joseph Stiglitz. À côté de ces écoles plutôt libérales, nous trouvons des écoles plus hétérodoxes tels que le post-keynésianisme plus étatiste ou en France l'économie des conventions. D'une façon générale son héritage intellectuel s'étend de la social-démocratie à certaines formes delibéralisme[N 1]. De son temps, pour Kenneth R. Hoover[], Keynes a en Angleterre tenu une position « centriste » entre d'une part Friedrich Hayek et d'autre part Harold Laski, un des inspirateurs de l'aile gauche du parti travailliste.

La période qui va de l'entre-deux-guerres à Bretton Woods est passionnante du point de vue de la pensée économique. Deux grands problèmes se posent : le traité deVersailles comme l'a compris Keynes ne permet pas l'établissement d'une paix durable et d'un système économique stable ; sur le plan politique et monétaire, le Royaume-Uni qui avait été au XIXe siècle la puissance dominante voit ce rôle décliner au profit des États-Unis qui hésitent, dans un premier temps, à assumer un rôle international de premier plan. Sur le plan monétaire, le dollar américains'affirme peu à peu face à la livre sterling. Dans cet environnement instable ponctué de crises, à travers les écrits de Keynes qui participe activement au débat politique il est possible de saisir les questions que se posent au monde d'alors et de mieux percevoir le contexte de son œuvre majeure : la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie[] .

Keynes en introduction dulivre d'Hubert Henderson intitulé Supply and Demand[ ]écrit en 1922 : « la théorie économique ne fournit pas un corps de conclusions établies immédiatement applicables à la politique. C'est une méthode plus qu'une doctrine, c'est une tournure d'esprit, une technique de pensée qui aide son possesseur à formuler des conclusions correctes... Avant Adam Smith cette tournure d'esprit n'existaitpratiquement pas ». Pourtant Keynes n'abordera vraiment la théorie économique que relativement tard avec les deux tomes du Traité sur la monnaie (1930) qui seront suivis de son ouvrage majeur, la Théorie générale (1936) que Don Patinkin[] nomme la « trilogie de Keynes ».

Une crise cardiaque en 1937 va tenir Keynes éloigné de l’action publique jusqu’au déclanchement de la guerre[]. Durant la Seconde Guerremondiale et jusqu’à sa mort il jouera un rôle relativement important même s’il fut juste « Keynes », le conseiller du ministre des finances et qu’il se décrivit comme un « demi-semi-officiel »[]. Durant cette période, il fut un des négociateurs du Lend-Lease et des accords de Bretton Woods.

Bien qu'on retrouve peu de politique au sens de l'art de la gestion dans ses écrits, J.M.Keynes prend denombreuses positions - à travers ses écrits et ses décisions - sur les débats politiques de son temps et tente, à se fiant à son pragmatisme, son intuition, son sens de persuasion et ses capacités intellectuelles, de contribuer au progrès et au bien-être.
Du reste, s'il se déclare de la bourgeoisie éclairée, Keynes ne renie pas le fait qu'il se présente parfois comme un socialiste. Son...
tracking img