Keynes et ses combats

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4478 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Keynes et ses combats

Gilles Dostaler
Paris, Albin Michel, 2006

Extrait du chapitre 6, ´†L’emploi†: la rÈvolution keynÈsienne contre le chÙmage†ª

Mais qu’il puisse parfois y avoir une main d’œuvre privÈe de travail, alors que tout le monde dÈsire davantage de biens, est une aberration qui ne peut rÈsulter que d’un imbroglio, auquel on pourrait remÈdier ‡ la condition de rÈflÈchir etd’agir avec luciditÈ.
´†Currency policy and unemployment†ª, 1923

Qu’il y ait 250 000 ouvriers du b‚timent au chÙmage en Grande-Bretagne, alors que nous avons le plus grand besoin de nouveaux logements, voil‡ le paradoxe. Nous devrions instinctivement mettre en doute le jugement de quiconque affirme qu’aucun moyen, compatible avec des finances saines et la sagesse politique, ne permet d’employerles premiers ‡ construire les seconds.
´†Les moyens de restaurer la prospÈritȆª, 1933

Les †deux vices marquants du monde contemporain o_ nous vivons sont le premier que le plein emploi n’y est pas assurÈ, le second que la rÈpartition de la fortune et du revenu y est arbitraire et manque d’ÈquitÈ.
ThÈorie gÈnÈrale de l’emploi, de l’intÈrÍt et de la monnaie, 1936

ThÈorie gÈnÈrale del’emploi, de l’intÈrÍt et de la monnaie

La ThÈorie gÈnÈrale de l’emploi, de l’intÈrÍt et de la monnaie quitte les mains de son auteur le 19 janvier 1936, pour paraÓtre le 4 fÈvrier 1936, dans une Èdition dont le prix fixÈ par Keynes est trËs bas. La veille, le Art’s Theater de Cambridge, auquel Keynes avait consacrÈ beaucoup d’argent, de temps et d’Ènergie, ouvrait ses portes. Ce livre estcertainement, dans le domaine de l’Èconomie, le plus cÈlËbre et le plus influent du vingtiËme siËcle. Il a suscitÈ une immense littÈrature. Pour la seule annÈe 1936, on compte 125 comptes-rendus en anglais. Jusqu’aux annÈes 1970, l’essentiel de la littÈrature sur Keynes concernait pratiquement ce seul livre. Et jusqu’‡ ce jour, on continue ‡ commenter, interprÈter, critiquer et ‡ se demander ce que Keynesvoulait vraiment dire.
Cela n’est pas surprenant, pour deux raisons. La premiËre est que le livre traite de problËmes auxquels Ètaient confrontÈes les sociÈtÈs du temps de Keynes, et auxquels elles demeurent confrontÈes. Le problËme du chÙmage, par exemple, comme celui des trop grandes inÈgalitÈs de revenu et de fortune, sont plus que jamais d’actualitÈ. La seconde tient au caractËre trËssingulier de ce texte volontairement construit pour surprendre et dÈrouter. La ThÈorie gÈnÈrale est un ouvrage qui ne relËve d’aucune catÈgorie particuliËre, ‡ part le fait que Keynes l’adresse ‡ ses confrËres Èconomistes. Ce n’est donc pas un livre grand public, du type par exemple des ConsÈquences Èconomiques de la paix. Mais ce n’est pas non plus un traitÈ savant comme le Treatise on Money, ou leTreatise on Probability, par lesquels Keynes voulait montrer qu’il avait un statut de thÈoricien. Enfin ce n’est pas un manuel, et Keynes ne souhaite pas qu’il le devienne. Il ne veut pas ´†cristalliser sous une forme dÈfinitive†ª ´†les quelques idÈes essentielles, et relativement simples, qui sous-tendent ma thÈorie ª (1937-4, 2002-1, p. 246). Cependant, ces idÈes seront ´†cristallisÈes†ª, enparticulier traduites en langage mathÈmatique, un grand nombre de fois jusqu’‡ aujourd’hui. Il n’est pas s°r qu’il s’agisse toujours de ses idÈes.
Pour la plupart des Èconomistes, surtout ceux d’aujourd’hui, l’Ècriture de Keynes est bizarre, indigeste sinon incomprÈhensible. Non seulement a-t-on Ècrit de la ThÈorie gÈnÈrale que c’Ètait un livre b‚clÈ, mal organisÈ, rÈpÈtitif, mais aussi que son langagele rendait obscur, opaque, difficile ‡ comprendre et surtout ‡ formaliser. D’autres ont Ècrit qu’il est rempli d’hypothËses vagues, d’argumentations ambiguÎs, parce que trop littÈraires. TrËs tÙt aprËs la publication, on a commencÈ ‡ reprocher ‡ Keynes d’avoir renoncÈ ‡ une prÈsentation mathÈmatique. On l’accusait d’avoir une attitude dÈsinvolte ‡ l’Ègard des dÈfinitions et des termes dont le...
tracking img