Keyns

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5423 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Keynésianisme

INTRODUCTION

C’est au milieu de la grande crise de 1930 qu’apparaît ‘’la Théorie Générale de l’Emploi  de l’Intérêt et de la Monnaie’’. Cette crise était caractérisée par un chômage important (30 millions dont 12 au U.S.A, 6 en Allemagne, 3 en Grande Bretagne…) et une chute de la production.

Keynes propose dans sa théorie générale une explication de la crise de 1929et une politique économique pour remédier à ses effets.
Dans sa théorie Keynes n’a pas cherché à comprendre les raisons pour lesquelles le chômage apparaît de temps à autre dans la plupart des industries puis s’apaise après une durée de 1 à 2 ans (chômage cyclique). Ce qui l’intéressa fut le chômage permanent, qui perturba l’économie anglaise entre les deux guerres. Pour résoudre ce problème,Keynes entreprend une étude élaborée à partir d’un certain nombre d’hypothèses que nous étudierons au fur et à mesure.

1. APPROCHE METHOLOGIQUE

Le noyau du modèle keynésien sur lequel se greffe tout le processus économique est l’investissement.
Pour l’approcher Keynes s’attache à déterminer les causes des variations des revenus. Pour cela il reprend les modèles néo-classiques en lesreformant sur la base de l’élimination de la permisse du plein emploi et abandonne ainsi l’équilibre spontané.
Cette approche lui permet de trouver les facteurs qui déterminent le produit global donc l’offre. De là il conclu que l’épargne ne découle pas du taux d’intérêt mais dépend du niveau du revenu.
Pour saisir la demande effective, il examine les facteurs qui déterminent le revenunational et le niveau de l’emploi, et conclu que c’est la demande effective qui détermine le volume de l’emploi et le revenu national.
Au moment de la transformation du revenu en demande effective intervient une constante qui perturbe le système, la propension marginale à consommer. En effet, quand le revenu augmente, la consommation augmente, mais pas dans les mêmes proportions, une partie durevenu reste stérile, thésaurisé et c’est ce qui freine l’emploi maximal. Cette situation entraîne l’équilibre mais aussi le sous-emploi.

Keynes ne se préoccupe ni de la population ni de la distribution, mais fonde sa problématique au niveau de la circulation et des phénomènes tels qu’ils se développent sur le marché.
Il raisonne à court terme et fait donc abstraction de la technique etdes innovations, et crée ainsi les conditions idéales de stabilisation des prix. Ce qui le pousse à perdre de vue les aspects fondamentaux en matière d’économie :
• Le problème de l’accumulation ;
• Le problème démographique ;
• L’évolution technologique.

1.1.- La demande effective :

Il choisit une durée de temps suffisamment courte pour que « l’analyse soit objective » et oùles facteurs comme le nombre de personnes en âge de travailler, les habitudes de consommation et les techniques industrielles ne subissent pas de variation.
Keynes prend comme point de départ de son analyse la demande effective qui détermine le niveau de l’emploi et plus tard le revenu national.
A court terme, le niveau de l’emploi est déterminé par la production, qui elle-même, dépend de lademande effective.

La Demande Effective : Désigne une demande appuyée par un pouvoir d’achat disponible (demande solvable), c’est aussi l’ensemble des dépenses accomplies à un moment donné.
La Demande Effective représente essentiellement les biens de consommation et les biens d’investissement.

Consommation : Partie du revenu dépensée par les particuliers en achats de biens et de servicesdestinés à satisfaire des besoins.
Le niveau de consommation est déterminé par :
➢ Le revenu individuel,
➢ La répartition du revenu national,
➢ La variation du revenu national.

Propension à consommer : C’est la proportion du revenu consacré à la consommation.

Propension à investir: la partie du revenu dépensée par les entreprises en achat de bâtiment et de biens d’équipement...
tracking img