Khmers rouges

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Entre 1975 et 1979, près d’un quart de la population cambodgienne a été décimée par le régime des khmers rouges, dictature communiste violente et autoritaire disparue en 1979. Mais la justice reste à rendre.
En effet, le peuple cambodgien demande aujourd’hui à ce que les responsables soient punis, notamment dans le cadre de la justice internationale. Ce n’est pas sans poser de problèmes, chacunayant son intérêt dans cette affaire, qu’il soit moral, politique ou juridique.
Ce qui nous amène à nous poser ces questions: quels sont les principaux acteurs qui interagissent dans le jugement des anciens cadres du régime khmer rouge ? Quels bénéfices ont-ils à en tirer ?
Nous présenterons donc les événements à l’origine d’une mise en place de la justice internationale, puis nous étudieronsl’établissement du tribunal avant de décrire la procédure du jugement.

I Les événements ayant causés la mise en place d’une justice internationale

A. Naissance du mouvement khmer rouge et prise de pouvoir

Durant les années de colonisation de l'Indochine se constitue un groupe de jeunes cambodgiens venus étudier en France. Influencés par les idéologies communistes alors rayonnantes dansle pays, ils créent, une fois revenus au Cambodge, un Parti Communiste indépendant de celui de la France : l'Angkar des Khmers (Cambodgiens) rouges. Leur modèle maoïste et nationaliste prône une disparition des classes sociales ainsi qu'un rejet de l'impérialisme, des idéaux de l'Occident et de la religion.

Le Cambodge, devenu indépendant en 1954, tente d'être neutre face aux GrandesPuissances de l'époque mais l'ordre construit va se dégrader peu à peu. L'organisation khmère commence ainsi à avoir de l'influence dans les années 1970 dans le contexte de la guerre froide et prend le pouvoir le 17 avril 1975 avec l'aide des Vietnamiens communistes, vainqueurs de la guerre du Vietnam.

B. La politique des Khmers rouges

La prise de pouvoir des Khmers rouges a eu comme conséquence lamort de deux millions de personnes (selon les estimations) entre 1975 et 1979. Leur dirigeant, Pol Pot, a en effet mis en place une dictature, avec comme objectif une "rééducation de la population" qui a causé de violents massacres, notamment chez les intellectuels, opposants au régime, militaires, religieux, étrangers ... : les personnes étaient envoyées dans des camps de détention, de tortureet d'exécution ou étaient exterminées, sur n'importe quel motif, même absurde.

De plus, la population urbaine a été transférée dans les campagnes dans le but de ruraliser le Cambodge selon le modèle marxiste, laissant des villes « fantômes » comme la capitale Phnom Penh. Mais la ruralisation est un échec. Ainsi, en plus des morts advenues dans les 195 centres de torture, la malnutrition etl’épuisement ravagent la population.

C. Les Khmers rouges, de la chute du pouvoir à aujourd’hui

Le système a en effet de nombreuses défaillances, identiques aux autres régimes communistes : la collectivisation amène à la famine, la situation économique est catastrophique, la population vit dans l'angoisse, la politique immobile ne fait qu'empirer les choses. En 1977 débutent alors les purges, duesà la paranoïa de Pol Pot qui accuse le Parti de tous les torts. Au camp « S21 » installé dans un lycée de la capitale, dix sept milles anciens Khmers rouges se sont fait torturés avant d’être mis à morts : selon Douch, l’ancien tortionnaire du centre de détention, « personne ne devait survivre ».

L’armée vietnamienne profite des faiblesses du parti pour prendre Phnom Penh en janvier 1979,entrainant la chute du régime sanguinaire de Pol Pot. Mais d’anciens Khmers rouges demeurent encore aujourd’hui au pouvoir. Ainsi, Hun Sen, l’actuel dirigeant du Cambodge, est un ancien cadre du régime.

Ce dernier est d’ailleurs à l’origine du jugement des anciens hauts dirigeants khmers rouges. Il a en effet pris en considération le profond traumatisme de la population cambodgienne,...
tracking img