Klaus barbie et ses accusation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (332 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
GHOUMA 3°4 Ramzi

Les causes de la déportation et les chefs d'accusations portés contre Klaus BarbieLors du procès de Klaus Barbie, il y a trois types de témoins: les juifs, les résistants et les intellectuels. Les chefs d’accusation portés envers le chef de la Guestapo lyonnaise sont tous liés aucrime contre l’humanité défini comme une violation des droits fondamentaux d’un individu ou d’un groupe d’individu pour des motifs politiques, raciaux ou religieux. Plus précisément, Barbie est accuséde 17 chefs d’accusations dont les trois principaux suivants :- La rafle des bureaux de l’Union générale des israélites de France le 9 Février 1943 au cours de laquelle 86 personnes sont arrêtées etdéportées qui consiste à emprisonnées une ou plusieurs personnes dans un camp de concentration.- La rafle des enfants d’Izieu le 6 Avril 1944 qui entraîne la déportation de 44 enfants et 7 adulte.- Ledernier convoi le 11 Août 1944 qui a emmené, à quinze jours de la libération de Lyon, six cents personnes essentiellement des juifs et des résistants vers Auschwitz, le plus grand camp deconcentration. Ce procès compte pas moins de 105 témoins et 39 avocats entre autres Jacques Vèrgès aussi appelé « l'avocatdu diable »car ce dernier ne s’occupe que des dossiers graves. Il s’entoure de Nabil Bouaita ancien résistant et farouche anti colonialiste et Jean-Martin Mbemba, avocats algériens et congolais. Eneffet, la défense de Jacques Vèrgès et Nabil Bouaïta repose sur l’idée que les crimes contre l’humanité n’ont pas tous été jugés :c’est pour cela que les avocats argumentent en citant les crimes commispar les français lors de la décolonisation et pose aux jurés cette question: « Le crime contre l’humanité mérite-t-il considération seulement quand il frappe les Européens ? [document du journal...
tracking img