Knjkjln

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 132 (32874 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Droit Constitutionnel de la Cinquième République
Introduction
En France on ne peut pas parler de continuité dans la constitution. Elle a connu 15 textes de constitution, elle a essayée tous les régimes qui seront soit la source de répulsion ou d’inspiration. L’histoire constitutionnelle, en France on a essayé quatre fois la confusion des pouvoirs au profit de l’exécutif ;
13 décembre1799 (consulat)
4 août 1802 (le consulat à vie)
18 mai 1804 (1e empire)
14 janvier 1852
Aujourd’hui il n’est pas vécu comme démocratique donc pas utilisée en 1958 car elle est la source de répulsion mais aussi d’inspiration car les trois premiers régimes sont forgés pour et autour de Bonaparte et celui de 1852 pour et autour L. N. Bonaparte donc un homme comme en 1958 pour De Gaulle. LaFrance a connu un régime d’assemblée celui de la constitution du 24 juin 1793 (jamais appliquée) donc beaucoup de régime provisoire d’assemblée qui est uniquement source de répulsion. En 1958 nouvelle constitution car on lutte contre toute puissance parlementaire. Mais les droits sociaux existent encore (travail, éducation, protection sociale) qui existe encore aujourd’hui (date de 1793). Laconstitution de 1793 est extrêmement démocratique car ce sont des représentants du peuple qui vote directement par référendum qui est réutilisé à la 5ème république. La France a pratiquée trois fois le régime présidentiel ;
3 septembre 1791(roi)
22 août 1795 (directoire)
4 novembre 1848
Ces régimes durent peu dans le temps moins d’un an pour le premier puis 4 et 3 an c’est donc une source derépulsion car il est inadapté en France mais aussi car on a peur comme du risque de blocage des institutions car il n’y a pas de responsabilité devant le parlement et pas de droit de dissolution. Repris de 1791 la DDHC de 1789 aujourd’hui on la joint à la constitution de 1958. De 1795, l’invention du bicaméralisme (article 24) de 1848 le suffrage universel donc qui évolue vers le régimeparlementaire. Le point commun de toute constitution c’est que ces régimes sont nés d’une crise grave soit la révolution, la décapitation de louis 16 ou de Robespierre ou d’un coup d’état. Pour la 5ème république, il y a deux crises. Une crise institutionnelle, le gouvernement ne tient pas en place (durée de vie courte 21 gouvernement de 1947 à 1958) un gouvernement tous les 7 mois. Exemple, F. Bouisson oùson gouvernement est investit par les deux chambres et renversé le même jour.
Une crise liée à la décolonisation, la France est en guerre avec l’Algérie. Depuis le 1 novembre 1954 et la situation empire surtout le 13 mai 1958 où deux généraux (Massu et Salan) crée le comité de salut public (CSP) et veulent un pouvoir fort pour régler le problème et refuse les ordres du gouvernement. Ilsappellent le Général De Gaulle qui réagit le 15 mai où il adresse un communiqué (Colombey les deux églises) « je me tiens prêt pour assurer les pouvoirs de la république ». Le chef du gouvernement Pfimlin reste au pouvoir mais le 24 mai le comité s’installe en corse donc De Gaulle multiplie les consultations (Coty, Pfimlin) Coty adresse un message où il demande aux parlementaires d’investir De Gaullecomme président du conseil. Pfimlin démissionne le 28 mai, De Gaulle est investit le 1 juin (329 voix contre 234) mais il n’accepte qu’avec une double condition ; de bénéficier des pleins pouvoirs pour régler le problème algérien pendant 6 mois et qu’il peut réviser la constitution pour avoir un exécutif plus fort c’est donc la loi constitutionnelle du 3 juin 1958. La constitution de la 4èmerépublique est rigide car l’article 90 du 27 octobre 1946 explique la procédure. Pour pouvoir décider qu’on fait une révision il faut un vote de la majorité de l’assemblée nationale et un vote sur la lecture organisée dans un délai minimum de 3 mois. L’expert juridique rappelle qu’en 1955, l’assemblée nationale a adoptée une résolution de la révision constitutionnelle à la majorité absolue donc c’est...
tracking img