Knock ou le triomphe de la medecine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1406 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Jules Romain, Knock ou le triomphe de la médecine (1924)

Publié en 1977
Editions Gallimard
152 pages

Biographie :
Fils d'instituteurs, Jules Romains, de son vrai nom, Louis Henri Jean né à Saint-Julien-en-Chapteuil le 26 août 1885 et décédé à Paris le 14 août 1972 grandit à Montmartre dans le respect de l'idéal laïque et rationaliste. Après le lycée Condorcet, il est reçu en 1906à l'agrégation en philosophie en 1909 et devient enseignant. Il publie son premier recueil de poèmes en 1904. L'idée maîtresse de toute son œuvre est l'unanimisme selon lequel la somme des âmes individuelles crée une âme collective régissant un groupe social, affirmant ainsi un lien quasi-mystique entre les êtres, et entre les êtres et la nature. Jules Romains expose sa théorie dans  Le Manuel dedéification , (1910), et l'exprime dans sa poésie  La Vie unanime , (1908) et  le Premier Livre de prières , (1909) et dans ses romans  Mort de quelqu'un , (1911) et  les Copains , (1913). Au théâtre également, Jules Romains s'intéresse aux chefs qui manipulent les inconscients collectifs comme dans  M. Le Trouhadec saisi par la débauche , (1923) et son célèbre  Knock ou le triomphe de lamédecine, (1924). Son œuvre maîtresse,  Les Hommes de bonne volonté , vingt-sept volumes publiés de 1932 à 1946, est une fresque unanimiste qui suit le destin d'une multitude de personnages de 1908 à 1933, mêlant grande et petite histoire, avec en fil rouge deux protagonistes. La technique de la variation des points de vue permet à Jules Romains de donner une vision kaléidoscopique des événements dans lebut de représenter la totalité de l'expérience humaine. En 1946, Jules Romains est élu à l'Académie française, au fauteuil 12.
1 / Genre de l’œuvre :

Cette œuvre est une pièce de théâtre écrite en prose. C’est une satire sur les médecins « Qui leur apprendra qu’on ne doit pas attendre d’être mort pour appeler le médecin? »(Acte II. Scène II) «Tomber malade, vielle notion qui ne tientplus devant les données de la science actuelle » (Acte II. Scène III).

2 / L’Espace :

L’intrigue se situe à Saint-Maurice, chef-lieu de campagne dans l’arrière pays de Lyon, où se trouve le cabinet médical que le Docteur Parpalaid va vendre au docteur Knock.

3 / Le temps :

L’histoire se déroule sur trois mois, d’octobre à décembre chaque Acte représente un mois, lepremier Acte se déroule en Octobre, le second en Novembre et enfin, le dernier en Décembre.

4 / Les personnages :
Les personnages principaux :


- Le docteur Knock, plus homme d’affaire que docteur, il se sert de la soi-disant maladie de ses patients pour s’enrichir.
- Le Docteur Parpalaid, surnommé « Ravachol » par ses patients, il ne croit pas en la médecine et n’a pas pus’enrichir pendant les vingt cinq ans où il a exercé sa médecine.

Les personnages secondaires sont :

- Madame Parpalaid, la femme du docteur Parpalaid.
- L’instituteur, Monsieur Bernard, le pharmacien Mousquet à qui ils demandent de collaborer afin de faire sa propagande.
- Jean, le chauffeur
- La bonne
- Les patients du docteur : le tambour de ville, Madame Rémy, ladame en noir, la dame en violet, Scipion.

Portrait de Knock :

Knock est un docteur de quarante ans qui vient d’acheter le cabinet sans clientèle du docteur Parpalaid qui l’a escroqué. C’est un homme d’affaires, il va faire de la maladie son commerce. Il est très diplomate, notamment avec le docteur Parpalaid à qui il demandera des conseils, il est très malin et devine très facilementles faiblesses de ses patients et profite de leur crédulité pour leur prescrire des traitements très longs. Il se sert du pharmacien , du tambour et de l’instituteur pour se faire de la publicité, et appâte la clientèle avec une consultation gratuite tous les lundis.

5 / L’action :


Le docteur Parpalaid est un médecin de campagne, il a exercé la médecine pendant vingt...
tracking img