Krach de 29 crise de 2007

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1866 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TPE I-Krach de 1929

INTRODUCTION

Les années 20 étaient les « années folles ». On atteignait un nouveau palier de richesse. Les américains allaient au cinéma, ils achetaient des voitures. On était dans une aire nouvelle où le recul n’était rien. On était persuadé que quand çà augmenterait de plus belle. Acheter à crédit était quelque chose de naturel. C’était l’âge d’or de WallStreet, même les gens modestes plaçaient leur argent. Il y avait une impressionnante fluctuation. A cette époque, la Bourse était vite devenue un eldorado pour les ménages qui y avaient trouvé un moyen de s’enrichir rapidement. Les actions passaient de 20 $ à 23 $ en un clin d’œil.... La Bourse était devenue simple comme un jeu. Il y eu une démocratisation de la finance boursière. John Rascods, leprésident de Général Motors à l’époque avait déclaré : «  Tout le monde a le droit d’être ». La Bourse était devenue omniprésente dans la vie quotidienne des américains. Il y avait des téléscripteurs partout dans la ville newyorkaise. Les américains avaient même des bureaux à la campagne. La classe moyenne achète et les banquiers prêtaient sans garanties. C’était une première ! Les agents de changefaisaient crédit et les banques prêtaient. On venait avant même qu’ils réclament l’argent.

[pic]

PRELUDE

A de nombreuses reprises, des acteurs du système financier ont voulu mettre en place une banque centrale. Mais le risque d’une panique bancaire était évoqué. C’est finalement en 1913 que 12 banques se sont réunies afin de former un conglomérat et d’obtenir l’autorisation du Congrèsaméricain d’instaurer la Federal Reserve. C’est la seule institution autorisée à imprimer de l’argent et à fixer un taux d’intérêt de base pour les banques auxquelles elle prête. `Sa mission première est d’éviter l’écroulement du système bancaire et de garantir les fonds des déposants. Il y avait un réel danger à mettre tous les pouvoirs dans les mains d’un petit groupe de banquiers. En théorie, lesEtats Unis adhéraient toujours à l’Etalon Or (Système monétaire où la monnaie est garantie par un poids fixe d’or) mais les variations du marché n’étaient plus dues à celui-ci mais aux acteurs politiques.

La Fed avait une relation à double action avec le gouvernement américain. Elle exerce une influence sur celui-ci en dégageant les fonds nécessaires pour financer sa dette mais aussi enfinançant les campagnes électorales des politiques. Les politiques américains pouvaient donc difficilement se mettre à dos un tel cartel de banquiers. Leur avenir politique en dépendait. Benjamin Streng était le Directeur de la Federal Reserve à cette époque. Il adoptait une politique agressive axée sur le crédit facile. Cette politique ne lui apporta guère les résultats escomptés. Une grande partie descrédits que les banquiers américains avaient accordés, finissaient à Wall Street. Il y eu un engouement pour la Bourse et en 2 ans, l’indice Dow Jones doubla.

Le système était fait de sorte qu’un américain possédant 1000 $ pouvait emprunter 10000 $ pour investir en Bourse. Si le prix d’une action qu’il avait acheté à 10 $ grimpait à 12 $, il faisait alors 2000 $ de profit au lieu de 200 $. Ilpouvait aussi très bien vendre ses 2000 $ d’actions et réemprunter 20000 $. Ce raisonnement n’était pas sans failles car les banques n’avaient pas la capacité de couvrir les investissements à l’infini. Lorsque les actionnaires découvraient que le prix plafonnait, ils vendaient, ce qui faisait chuter les prix et qui amenait un vent de panique sur le marché. Quand la mise de fond n’était pluscouverte par la banque (1000 $ (10000 $), alors c’était la vente automatique. Plusieurs banques furent au bord de la faillite et la panique bancaire s’installa.

Au début des années 1929, la Fed commençait à s’inquiéter car le prix des actions n’était plus en rapport avec leur valeur réelle.

Plus la pyramide prenait de l’ampleur, plus la chute allait être brutale et conséquente. Soudain,...
tracking img