La 2eme guerre mondial

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4754 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Comme l’armée Tchécoslovaque n’avait pas opposé de résistance lors de l’invasion de la Bohême-Moravie, le 15 mars 1939, on peut considérer que la Pologne est le premier adversaire de l’Allemagne belligérant à partir du 1er septembre 1939 lorsqu’elle résiste à son invasion par l’Allemagne. L’invasion de la Pologne provoque les déclarations de guerre de la Grande-Bretagne et de la France le 3septembre 1939, à respectivement 13 h et 17 h. Avec la Grande-Bretagne, l’Australie et la Nouvelle-Zélande déclarent également la guerre à l’Allemagne. Au fil de la guerre, tous les dominions (Canada, Afrique du Sud, Terre-Neuve) et toutes les colonies (Inde, Nigéria, Kenya, etc.) de l’Empire britannique deviennent tôt ou tard partie prenante du conflit sauf l’Irlande du Sud qui reste officiellementneutre sous la direction de Éamon de Valera.

En avril 1940, lorsque l’Allemagne envahit le Danemark et la Norvège, la Norvège oppose une résistance armée alors que le Danemark, trop faible militairement, tente plusieurs attaques sans succès.
Franklin Delano Roosevelt, président des États-Unis.

Lorsque l’Allemagne établit sa domination sur l’Europe continentale, le Royaume-Uni et l’Empirebritannique se retrouvent seuls dans le camp des adversaires de l’Allemagne mais elle héberge un certain nombre de gouvernements en exil ou de gouvernements dissidents qui mettent des forces armées, notamment polonaises, tchèques et françaises, plus ou moins importantes aux côtés du Royaume-Uni. Les Indes néerlandaises restent sous le contrôle du gouvernement néerlandais en exil à Londres.

Aprèsl’attaque sur Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, les États-Unis entrent en guerre contre le Japon ; et de fait contre l’Allemagne et l’Italie, puisque l’Allemagne et l’Italie ont déclaré la guerre aux États-Unis le 11 décembre en guise de soutien affiché au régime japonais.

La République de Chine, en guerre avec le Japon depuis 1937, se retrouve dans le camp des puissances alliées. De nombreux paysd’Amérique latine déclareront la guerre à l’Allemagne : le Brésil en janvier 1942[8] et le Mexique en mai 1942.

Après le débarquement allié en Afrique du Nord, en novembre 1942, la majeure partie de l’Empire colonial français se retrouve du côté des Alliés.
Viatcheslav Molotov et Joseph Staline, respectivement ministre des affaires étrangères et dirigeant politique de l'Union soviétique.Tchang Kaï-chek, dirigeant de la République de Chine.

En 1945, les Alliés avertissent tous les États que ceux qui auront déclaré la guerre à l’Allemagne seront admis à la conférence fondatrice de l’Organisation des Nations unies. Ce qui entraîne, au printemps 1945, une cascade de nouvelles déclarations de guerre au IIIe Reich, qui pour la plupart resteront fort platoniques : il s’agit de payssud-américains tels que le Paraguay, l'Équateur, le Pérou, l’Argentine, ou du moyen-orient tels que l'Égypte, la Turquie, la Syrie, le Liban, etc.

Le 8 mai 1945, à la capitulation allemande, les dernières délégations diplomatiques nazies sont expulsées des derniers États neutres : la Suisse, l’Irlande du Sud, l’Espagne, le Portugal, l’Afghanistan et le Chili. En tout, 52 États se sont trouvés enétat de guerre avec l’Allemagne hitlérienne, état auquel aucun traité de paix après 1945 n’est jamais venu mettre officiellement fin.
L’URSS

Lorsque l’URSS attaque la Pologne le 17 septembre 1939, conformément au protocole secret du pacte germano-soviétique, elle est, d’un point de vue polonais, dans le même camp que l’Allemagne, sans pour autant être en état de guerre déclarée avec la France etle Royaume-Uni. Lorsque l’URSS attaque la Finlande en novembre 1939, la Finlande se trouve plutôt du côté de la France et du Royaume-Uni. Cette agression vaut par ailleurs à l’URSS de se voir expulsée de la SDN fin 1939. Pendant la durée du pacte, Staline livre ponctuellement et à crédit du pétrole, des matières premières et des céréales permettant au Reich de contourner partiellement le...
tracking img