La bancassurance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 91 (22599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

Pendant plus de quatre siècles, le métier de banque a été « l’art de faire fructifier l’argent » et Le secteur bancaire s’est d’avantage attaché à développer les métiers de banque d’affaires, de marché De capitaux, de banque des entreprises qu’a satisfaire les besoins de la clientèle des particuliers et élargir son audience.

La déréglementation des marchés, labanalisation des produits, l’avivement de la concurrence, la plus grande bancarisation des clients et la situation économique difficile amènent les banquiers à redécouvrir le marché des particuliers et à se redéployer sur ce segment de clientèle.

Dès lors, il est devenu impératif pour les banques de réorganiser l’offre de service financier et de s’intéresser davantage aux attentes de leurclientèle. Les établissements de crédit se sont ainsi fortement implantés sur le marché de l’assurance-vie, sur les quel leurs filiales occupent aujourd’hui une place de premier rang et sont en concurrence directe avec les assureurs traditionnels.

Le thème choisi « la bancassurance : contrainte réglementaire et stratégie » s’inscrit dans une volonté de percer les mystères d’une nouvelleactivité qui semblent être une innovation dans le système financier vu tous les réaménagements qui son développement exige.

L’objet de se mémoire est de montrer que les institutions qui veulent réussir sur ce nouveau marché auront à faire un effort important de clarification et à définir un positionnement stratégique

Pour mener à bien notre mémoire sur le développementde la bancassurance au Maroc la première partie est un aperçu sur le marché bancaire et le marché des assurances marocain afin de répondre à des questions genre comment et pourquoi de la bancassurance.

Et pour mettre la lumière sur la bancassurance dans une deuxième partie on va présenter les différents aspects de la bancassurance

Et pour terminé, comme troisième partie onpropose une étude de cas de la BMCE Bank pour donné une description détaillée de cette nouvelle activité au Maroc.

[pic]

Chapitre I : LA BANQUE

1.1 – Présentation du système bancaire Marocain :

1.1.1 – Historique

L’ouverture des premiers guichets bancaires au Maroc date de la deuxième moitié du 19ème siècle.
- Avec l'avènement du protectorat français en 1912,des banques commerciales européennes, des banques d'affaires et des groupes financiers étrangers se sont installées au Maroc. De même, ont vu le jour des institutions financières marocaines remplissant des fonctions spécifiques et intervenant dans des domaines particuliers.
- L'exercice de l'activité bancaire, qui n'était régi par aucun texte particulier, a été organisé pour la première fois en1943.
- Au lendemain de l'indépendance du Maroc en 1956, les bases d'un système bancaire national ont été mises en place.
- La Banque du Maroc (Bank al Maghreb) a été instituée le 30 juin 1959 pour se substituer à la Banque d'Etat du Maroc et assurer la fonction de Banque Centrale.
- En 1967, une loi relative à la profession bancaire et au crédit a été promulguée. Elle a permis une définitionplus précise de l'activité des banques, la délimitation des attributions des autorités de tutelle et de surveillance et l'institution d'une réglementation plus appropriée. Cette loi établissait une distinction très nette entre les banques commerciales (ou de dépôts, qui avaient pour objet d’effectuer des opérations de crédit et recevoir des dépôts à vue) et les organismes financiers spécialisés(OFS, qui étaient régis par des textes propres et concouraient au financement de l’investissement et de secteurs particuliers).
- Une nouvelle loi bancaire a été instaurée en 1993 et a introduit un concept nouveau, largement inspiré de l’expérience internationale, celui de la banque universelle. En vertu de cette loi, les banques peuvent exercer et commercialiser l’ensemble des produits et...
tracking img