La bataille de bouvine selon g. duby

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2878 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fiche sur la bataille de Bouvine selon G. Duby

Plan de la fiche de Lecture Présentation de lʼauteur Thèse de lʼouvrage Compte-rendu linéaire de lecture Remarques générales

Présentation auteur Georges Duby est un historien médiéviste contemporain, né en 1919 et mort en 1996. Ses études et ses recherches seront essentiellement centrées autour de la période du Moyen-Âge et il obtiendra par lasuite la chaire dʼhistoire des sociétés médiévales au Collège de France ainsi quʼune place à lʼAcadémie Française. Sa renommé en tant quʼhistorien est la résultante dʼune approche historiographique nouvelle visible dès ses premiers livres. Mais si Georges Duby a marqué les esprits, cʼest surtout grâce à son livre le Dimanche de Bouvine. Cet ouvrage reste marquant dans sa façon dʼaborder lʼhistoirecar il ne sʼagit pas que dʼun constat ennuyeux des faits historiques mais dʼun récit analytique où Duby parvient, avec style, à intéresser son lecteur et à lui donner du plaisir dans sa découverte de lʼhistoire. Dans cette œuvre, il a finalement voulu mettre en avant comment un petit événement dans lʼHistoire peut nous révéler le fonctionnement de toute une société, nous faire connaître sesvaleurs ou ses mœurs. Le Dimanche de Bouvine fut ainsi publié pour la première fois en 1973 aux éditions Gallimard qui était déjà à lʼépoque une grande maison dʼédition ce qui montre bien lʼintérêt particulier porté à un auteur comme Georges Duby. Cela sous-entend aussi que si une telle maison dʼédition sʼintéresse à lui cʼest quʼil a un impact assez large sur la population.

Introduction du planPour comprendre alors comment lʼœuvre de Georges Duby a pu devenir ce que lʼon désignerait aujourdʼhui comme un classique littéraire, nous commencerons par

étudier brièvement sa thèse et ce qui lʼa amené à écrire cet ouvrage. Puis nous nous pencherons sur un résumé de lʼouvrage auquel sʼajoutera une critique globale. Pour finir, nous rechercherons lʼapport général que cette œuvre a pu avoir.Thèse Lʼécriture dʼun ouvrage comme Le Dimanche de Bouvine est tout dʼabord dû à la proposition faite en 1968 par la maison dʼédition Gallimard à Georges Duby dʼécrire sur cet événement. Geoges Duby, directeur de lʼécole des annales, décide alors de se pencher sur cet événement. Or, il est intéressant de constater quʼil va à lʼencontre des principes de cette école dont il est pourtant le directeur.En effet, cette école défend une approche de lʼhistoire centrée sur une analyse globale, sur une conception de lʼhistoire dans son évolution. Elle apparaît donc en opposition avec la démarche que va tenter Georges Duby, qui est lʼétude dʼun événement précis et qui plus est dʼune bataille. En effet, il faut noter que consacrer un ouvrage à une seule bataille reste quelque chose de risquer etsurtout quelque chose en rupture avec la façon traditionnelle dʼaborder lʼhistoire. De plus, si les éditions Gallimard lui ont offert de faire cet ouvrage cʼest parce quʼil sʼest déjà illustré dans ses précédents ouvrages dans son approche originale des faits. On peut dʼailleurs se pencher sur lavant propos où il explique que les sources quʼil possède pour raconter cette bataille son le plus souventsubjective ou peu précise. Alors, pourquoi tenter quand même cette analyse ? Il est évident que cet ouvrage vise à montrer que lʼétude du souvenir dʼun événement comme le dit lui-même Georges Duby apporte un enrichissement nouveau à lʼhistoire et dans ce cas précis à lʼhistoire du moyen age. Georges Duby semble donc vouloir apporter une rupture dans la manière des historiens dʼaborder lʼhistoire etcʼest sûrement cela qui lʼa poussé à accepter cette entreprise. En outre, dès le début avec lʼavant-propos, il explique sa façon dʼaborder lʼévènement ou plutôt comme il le dit « lʼhistoire du souvenir». Il commence ainsi par nous montrer le lien exigu qui existe entre lʼhistoire et la mémoire et pose dʼembler une réflexion plus philosophique quʼhistorique. Il nʼhésite pas non plus à être...
tracking img