La bataille de waterloo, lettre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (305 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Fabrice Del Dongo a rejoint la bataille de Waterloo, le soir de son premier combat, il écrit une lettre prétentieuse à sa bien aimée, Joséphine.
Fabrice Del Dongo,
Ama bien aimée,
à Waterloo, le 18 juin 1815,
Ma tendre et douce Joséphine,
Je t'écris du champ de bataille. J'ai rejoins la bataille de Waterloo pour me battre aveccourage et dévouement. Aujourd'hui, j'ai vécu mon premier combat, je me suis battu contre des cavaliers Prussiens.
Dans la forêt, les combats fesaient rage. Je décidaisà mon tour de chargé mon fusil. J'entendis des coups de feu tirés de mon côté et apercevais au loin, un cavalier vêtu de bleu sur un grand cheval noir qui se dérigait versmoi. J'appuya sur la détente et abattu l'homme. Il tomba de son cheval, je m'approchais de lui, puis m'accroupis, je me rendis compte que j'avais réussis à atteindre macible. Une seule balle avait suffit.
En relevant la tête, j'apercevais au loin, droit devant moi, deux autres cavaliers qui arrivaient au galop. Tout près de moi setrouvait des buissons, j'alla m'y cacher et jeta mon fusil car il n'avait plus aucune utilité pour moi, la gachette s'était enrayée.
Je décida de surprendre les chevauxdans la nuit tombante, quand ils seraient à ma hauteur, pour les faire fuir. Quelle surprise ! Quand les chevaux me virent jaillir des buissons, ils se cabrèrent, fuirentaussitôt. Une fois de plus, ma stratégie et ma force furent récompensées.
Les cavaliers dans leur fuite tirèrent cinq ou six balles qui passèrent près de moi, grâce à monagilitée les coups de fusils ne m'atteignirent pas.
Le Caporal Aubry me rejoint et me félicita de mon courage.
Fabrice, ton héros, qui pense à toi .
Fabrice
tracking img