La batterie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3377 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

* : : Introduction
* : : Les origines : de la préhistoire au XIXème siècle
* : : L'invention de la batterie moderne : les débuts du jazz (1900-1940)
* : : Be-Bop et Rock'n Roll (1940-1960)
* : : Free-jazz, fusion et hard-rock (1960-1990)
* : : La batterie d'avant-garde d'aujourd'hui

: : Introduction

La batterie ("drums" en anglais, ce qui veut dire"tambours") contemporaine, aussi appelée batterie de jazz (ou "trap drums", pour désigner l'emploi de pédales), est apparue au début du XXème siècle aux Etats-Unis d'Amérique. Néanmoins, on peut déjà voir des prémisses de cet instrument avec l'apparition de "l'homme orchestre" à la fin du moyen-âge en Europe, qui se servait d'une grosse caisse attachée dans le dos et d'une batte fixée à un axe derotation et actionnée par une ficelle attachée à un pied.

La pédale de grosse caisse apparaît vers le début du XXème siècle et la pédale de charleston ("High-hat" ou "hi-hat" en anglais) apparaît dans les années 20 avec les premiers big-bands assis qui jouaient sur les bateaux à aube dansant de la Nouvelle-Orléans, berceau du jazz et du blues.

En fait, pour comprendre la batterie, il fautd'abord savoir que tous les instruments qui la compose, si on exclue toutes les extensions, pédales et pieds, qui ne sont là que pour aider à les utiliser, et qui sont les seules véritables inventions qui font de la batterie un instrument contemporain, sont des instruments dont l'origine remonte à l'aube de l'humanité (comme la plupart des instruments de percussion d'ailleurs).
Remonter
: : Lesorigines: de la préhistoire au XIXème siècle

Le mot "tambour", par exemple, a une origine orientale, et même le timbre de la caisse claire ("snare drum" en anglais) se retrouve sur les tambourins marocains (sous la forme d'un boyau séché, comme pour les tambours militaires européens jusqu'au siècle dernier) les "bendirs".

On a retrouvé des cymbales en bronze de forme turque (la forme la plusemployée en jazz et en rock) mais de petite taille, dans d'antiques tombes grecques. Les grecs antiques croyaient qu'elles avaient le pouvoir d'éloigner les mauvais esprits, mais on retrouve aussi beaucoup de représentations qui les font figurer dans les fêtes et les banquets.

Ce n'est sans doute que plus tardivement, avec des cymbales à plus grand format, qu'on les utilise à des fins militaires,comme tous les instruments les plus puissants d'ailleurs (tambours, timbales, cornes de brume, cornemuses, trompettes et cors en cuivre, etc.), pour relayer des ordres jusqu'au bout du champ de bataille, pousser à la marche des soldats (d'où le mot de "marches" pour les compositions de musique martiale), ou tout simplement effrayer l'ennemi. L'enseignement de la batterie au Conservatoire NationalSupérieur de Paris se fait encore à partir de ce qui pourrait constituer son âge d'or: celui de la batterie militaire napoléonienne (Méthode R. Tourte, "Le Rigodon d'honneur", divertissement des "Grognards" dans leur camp, "Batterie d'Austerlitz", "Marche des éclopés" ("La Boiteuse"), par exemple), qui coïncide avec le maximum de sophistication des formations et mouvements de fantassins, que l'onne retrouve plus aujourd'hui que pour le "spectacle", dans certains défilés militaires ou d'Ecole (surtout dans les écoles américaines d'ailleurs). C'est une tradition qui n'existe quasiment plus en France, qui comptait presque une fanfare municipale par commune à l'époque napoléonienne, et l'on y voyait là l'occasion d'une pratique populaire de la musique avec un caractère national et convivial,au même titre que la Samba, au Brésil, aujourd'hui, par exemple.

Au début du XIX ème siècle, aux Etats-Unis d'Amérique nouvellement indépendants, avec le départ des militaires français de la Nouvelle-Orléans (vente de la colonie française de Louisiane par Napoléon Bonaparte en 1803), ce sont tous les instruments de musique militaire, jugés trop encombrant pour les bateaux, qui sont bradés...
tracking img