La betise dans madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1028 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA BETISE DANS MADAME BOVARY

INTRODUCTION:
Madame Bovary est considérée aujourd'hui comme un des plus grands classiques de la litterature. Comme son sous-titre l'indique, moeurs de province, c'est un roman de moeurs dans le sillage des Scenes de la vie de province de Balzac. Flaubert y decrit la vie quotidienne d'une bourgade normande sous la monarchie de Juillet, inserant ses personnagesdans une geographie minutieusement detaillee.
Dans le roman, Flaubert critique les exces et les ridicules de la bourgeoisie qui rend les gens malheureux et betes. Embleme d'une societe videe de tout ideal et rongee par l'ennui, la betise recouvre tout ce qui deshumanise l'homme en le poussant a reproduire mecaniquement les facons d'etre, de sentir et de penser d'une epoque, le depouillant detoute vie interieure et personnelle. Le roman repose sur la presentation au lecteur d'individus a l'intelligence extraordinairement moyenne, depourvus de tout interet.:

LA BETISE DES OBJETS

Dans Madame Bovary, la betise est avant tout cette presence obsedante des objets dans l'univers flaubertien, signes d'un monde envahi par les choses, incarnations materielles de la laideur du reel, comme lacasquette de Charles Bovary. Chez Flaubert, l'objet peut donner a voir et a comprendre autre chose que lui-meme, il peut notamment annoncer ou commenter l'evolution des personnages et de l'action dans un recit. La casquette de > est decrite en meme temps qu'apparait le protagoniste. . Cette casquette est bien plutot un objet invente par le narrateur omniscient, au moment meme ou il decritCharles Bovary avec tant de complaisance, s'efforcant de le rendre aussi expressif que possible, au point d'en faire un symbole de la betise humaine : >. Cette chosification des etres est particulierement nette dans les portraits, ou le personnage semble a chaque fois prisonnier d'un vetement ou d'un objet qui le contraint a une attitude ou des postures mecaniques et ridicules Les vetements prennentainsi le pas sur le corps humain. Ces objets ont parfois valeur emblematique et ils se repondent, ironiquement ou tragiquement. Ils sont dans l'ensemble grotesques, inutiles et souvent delabres, poussiereux, guettes par la pourriture comme l'eglise ou le banc de la tonnelle.

LA BETISE DE CHARLES BOVARY

La betise de Charles reside dans son conformisme et sa banalite : Il est faible : dominepar sa mere, puis par ses deux femmes, il est incapable de prendre la parole, que ce soit pour dire son nom ou formuler sa demande en mariage. Charles n'ose pas se declarer et c'est le pere d'Emma, qui finit par la lui proposer en mariage. Relegue dans l'ombre, Charles est devenu symbole de mediocrite. Il est influencable, credule, et desempare des qu'il faut prendre une decision. Travailleur,mais obtus et incapable de concentration, Charles manque de penetration psychologique. Son defaut de finesse est rendu encore plus sensible par la robustesse de son corps.

Charles venere sa jeune epouse et l'aime tendrement. La bonte naive et l'amour qu'il a pour Emma sont ses seules qualites. Il n'arrive pas a comprendre les desirs et les fantaisies de sa femme. Il ne se rend aucunementcompte de ce qui se passe en elle, de sa melancolie qui devient maladive. Cet homme si modeste et sans grand interet ne se rend pas compte que sa tendre epouse n'eprouve plus grand chose envers lui. Il est persuade de la bonte de sa femme et l'aime profondement. Il ne comprend pas ses attitudes, mais tellement fier d'elle, il lui pardonne facilement toutes ses petites folies. C'est ainsi que peu apeu, Emma reussit a duper et domestiquer son mari par de nombreuses astuces. De temps a autre, elle simule une petite depression nerveuse afin que son mari s'affole de son etat, ait pitie d'elle et cede a ses caprices.

LA BETISE D'HOMAIS

Il parle comme un pharmacien; il emet des opinions definitives sur le fanatisme des cures ou les bienfaits innombrables de la Science. Homais reproduit le...
tracking img