La bidonvilisation en 2020

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2635 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
¼ DE MILLIARD DE PERSONNES HABITERONT DANS DES BIDONVILLES EN 2020
Le programme des Nations Unies pour les Etablissements humains (ONU-habitat) dresse un constat inquiétant dans son rapport sur l’état des villes du monde 2006-2007.
A l’heure actuelle, la terre compte près d’un milliard d’êtres humains entasses dans des bidonvilles, soit près d’un urbain sur trois, souligne le rapport publietous les deux ans. La population de ces zones urbaines déshéritées augmente de 2,2% par an.
Et le rythme mondial s’accélère : d’ici a 2020, les quartiers des bidonvilles devraient enfler chaque année de 27 millions de personnes supplémentaires, contre 19 millions en moyenne entre 1990 et 2001.
Contrairement aux idées reçues, la vie dans les zones urbaines défavorisées n’est pas meilleure que dansles zones rurales indique le rapport. Pas question pour autant de forcer les habitants à regagner les campagnes, a déclaré Sharad Shan Kardass porte-parole d’ONU-habitat. L’organisme suggère ainsi aux Etats de revoir leur politique qui consiste à aider les campagnes dans l’espoir que les ruraux n’iront pas tenter leur chance en ville {…}

Ce debut d’article paru dans le monde diffuse par l’AFPle 16 juin 2006 introduit le probleme de la bidonvillisation des grandes villes à travers le monde.
Les bidonvilles sont des ‘ghetto’ bâtis pêle-mêle sur un terrain accidenté de plusieurs hectares dans des conditions anarchiques. Il tire son origine de la misère des peuples aux catastrophes naturelles et aux guerres. Le mot bidonville qui veut dire ville ‘bidon’ a connu une évolution. C’est unezone urbaine très densément peuplée, caractérisée par un habitat inférieur aux normes et misérable. Par la suite, cette définition a été reprise en insistant sur les conditions de logement sordide, de surpeuplement, de maladie, de pauvreté et de vice. Récemment, elle a mis en place une définition opérationnelle prenant en compte le manque de service de base, l’habitat, le surpeuplement, lesconditions de vie malsaines et / ou dangereuses, la précarité des logements, la pauvreté et l’exclusion sociale et la taille normale. Aujourd’hui, le phénomène des bidonvilles prend de plus en plus de l’ampleur.
Je crois que ce phenomene est vraiment d’actualite, je voudrais donc prolonger la reflexion amorcee dans cet article.
Le lot commun de toutes les zones d’habitats spontanés est la pauvreté,le manque d’hygiène, un toit fragile, une surpopulation, bref des conditions de vie extrêmement difficiles
Dans presque toutes les grandes villes du monde, il existe un quartier précaire dit « bidonville ». Ces quartiers pauvres qui prolifèrent aux proximités des villes renferment une part importante des statistiques démographiques des zones urbaines. En Ethiopie, au Tchad et en Afghanistan,plus de 95% de la population vit dans les bidonvilles. Au niveau mondial, il y a environ 1 milliard de personnes qui vivent dans les bidonvilles, soit 1 habitant sur 6 dans le monde, ou le 1/3 de la population urbaine mondiale. Dans 5 grandes métropoles asiatiques, à savoir Mumbai, Delhi, Kolkata, Karachi et Dhaka, il y a plus de 15.000 bidonvilles avec plus de 20 millions d’habitants.
Notrecontinent n’est pas en reste ; de Lagos (Nigeria) à Abidjan en Côte d’Ivoire, on a plus de 70 millions de personnes pauvres dont 80% habitent les bidonvilles. Les estimations dans 15 ans tournent autour de 2 millions de résidents dans des bidonvilles. Chez nous en Haïti , il existait depuis toujours des bidonvilles, mais ce phénomène s’est accentue ces dernières années et plus particulièrement en 2010après le terrible séisme qui a laisse des millions de sans abris. l’exode rural qui est à la base de la "bidonvilisation" de nos principales villes, est encouragé surtout par cet état de chose dans le milieu paysan. Tant que les services de base, considérés d’ailleurs par le paysan comme symbole de la vie urbaine, n’auront pas été rendus disponibles au paysan, le vœu de tout un chacun sera de...
tracking img