La biere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1079 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Thomas
Grandjean
LA1

Dossier cru des vins :
Corse

[pic]

Sommaire :

1/ carte viticole de la Corse

2/ Présentation général…….

3/ Historique

4/ Cépages

5/ AOC

6/ accompagnements mets vins

1/ La carte des vignobles corses :

[pic]

2/ Présentation générale :

Une Montagne dans la mer : la définition traditionnel de la Corse aussi pertinente enmatière de vins que pour mettre en évidence ses attraits touristiques. La topographie est en effet très tourmentée dans toute l’île, et même l’étendue que l’on appelle la côte oriental et qui, est loin d’être dénuée de relief. Cette multiplication des pentes et de coteaux, inondés le plus souvent de soleil mais maintenu dans une relative humidité par l’influence maritime, les précipitations et lecouvert végétal, explique que la vigne soit présenté à peu prés partout. Seule l’altitude en limite l’implantation.
Le relief et les modulations climatiques qu’il entraîne s’associent à trois grands types de sols pour caractériser la région vinicole, dont la majeur partie est constituée de vins de pays et de vins de tables. Le plus répandue des sols est d’origine granitique ; c’est celui dela quasi-totalité du Sud et de l’Ouest de l’île. Au Nord-Est-ce rencontrent des sols de schistes, et, entre ces deux zones, existe un petit secteur de sols calcaires.
Ajouté à des cépages importés, on trouve en corse des cépages spécifiques d’une originalité certaine, en particulier le niellucio, au caractère tannique dominant et qui excelle sur le calcaire. Le sciacarello, lui, présenteplus de fruité et donne des vins que l’on apprécie davantage dans leurs jeunesses. En blanc, le malvasia est semble t-il, apte à produire les meilleurs vins des rivages méditerranéens.
En règle générale, on consommera plutôt jeunes les blancs et surtout les rosé ; ils iront très biens sur tout les produits de la mer et avec les éxellent fromages de chèvre du pays, ainsi qu’avec le broucciu.Les rouges, eux, conviendront mieux avec aux différentes préparations de viandes et bien sur à tous les fromages de brebis.

3/ Historique viticole de la région corse :

▪ Antiquité :
La viticulture débute en Corse dès le VI ème sciecle avt JC avec l'arrivée des Grecs, mais la viticulture a surtout été développée par les Romains.
▪ Moyen âge :
Ce fut les ordres religieux quiredonnèrent une impulsion à la viticulture pendant tout le Moyen âge.
▪ Période moderne :

Aux XVIII ème siècle et XIX ème siècle, la viticulture corse connaît un développement spectaculaire. Entre 1788 et 1896 sa production fait plus que doubler, et l'île peut facilement exporter vers la région parisienne grâce à l'arrivée du chemin de fer à Sète. À la fin du XIX ème siècle les dommages causés par lephylloxera sont une catastrophe économique et la production s'effondre.

▪ Période contemporaine :

Au début des années 60, avec l'installation en Corse de 17 000 rapatriés d'Algérie, la viticulture corse va être relancée, mais de manière quasi industrielle, avec la plantation de cépage à gros rendements sur près de 14 000 hectares. Peu à peu les vins corses prennent la place occupée par lesvins de table algériens dans une gamme de vins de table à petit prix et de qualité plus que modeste.
Cependant cette politique va à l'encontre des nouvelles habitudes de consommation alors que les ventes de vins de table s'effondrent à partir des années 70. En vingt ans, la viticulture corse perd les deux tiers de ses vignobles dont la superficie globale passe de 32 000 hectares à seulement 10 000hectares à la fin des années 90, ruinant l'économie locale.
Mais, dès le début des années 90, des viticulteurs commencent à réagir et prônent la qualité. Aujourd'hui l'Union des vins corses et le Comité intersyndical des vins corses veulent jouer la carte de l'exportation et séduire les marchés étrangers grâce à des vins qui vont savoir séduire grâce à leur structure.

4/ Les cépages...
tracking img