La biodiversite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2067 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
SOMMAIRE

I)Trois niveaux
a)La diversité génétique
b)La diversité spécifique
c)La diversité ecosystémique


II)L’action de l’homme
a)Ses actions
b)Des chiffres alarmants

III)Les modifications
a) Cinq grandes crises
b) Une sixième grande crise


La biodiversité

Définition:

La biodiversité constitue le vivant de la planète. Elle recouvre l'ensemble des formesde vie sur Terre, (plantes, animaux, micro-organismes, etc.) Les relations qui existent entre elles et avec leurs milieux depuis l'origine commune de la vie. Le mot "biodiversité" est une contraction de l'expression " diversité biologique" expression désignant la variété et la diversité du monde vivant. Le terme biodiversité a été inventé par Walter G. Rosen en 1985 lors de la préparation duNational Forum on Biological Diversity.

Un grand nombre d’espèces vivantes, tant animales que végétales sont aujourd’hui menacées d’extinction. Le constat est étayé par de nombreuses observations, dans tous les continents et pour tous les milieux.
Mais pourquoi est-ce important de sauvegarder la biodiversité ? Quels facteurs la menacent ?

I Trois niveaux:
a) La diversité génétique.La diversité génétique est la variété qui existe au niveau des gènes. Ceux ci constituent le matériel de construction qui détermine les caractéristiques et les aptitudes présentes et futures d'un organisme. La diversité génétique peut se définir sur le plan des allèles (les variantes d'un même gène, qui dictent par exemple la couleur des yeux, bruns ou bleus). La diversité génétique peut semesurer à différents niveaux : population, espèce, communauté écologique, etc. La diversité génétique se révèle toujours extraordinairement variée!

Plus une population ou une espèce est diversifiée sur le plan des gènes, plus elle a de chances que certains de ses membres arrivent à s'adapter aux modifications survenant dans l'environnement. Moins la diversité est grande, plus la population oul'espèce considérée tend à devenir uniforme. À terme, cette uniformisation pose problème car, à mesure que les membres du groupe deviennent de plus en plus semblables les uns aux autres, il devient de moins en moins probable que l'un au moins d'entre eux conserve la capacité de s'ajuster à des conditions de vie différentes. Par exemple, l'agriculture moderne repose en grande partie sur lamonoculture, c'est-à-dire la culture à grande échelle d'une même plante, de spécimens tous identiques sur le plan de la génétique. Cette méthode présente certains avantages au niveau de la culture proprement dite et de la récolte. Par contre, si une maladie ou un parasite s'attaque au champ, tous les spécimens sont frappés de la même manière. Les monocultures sont également moins souples et s'adaptentmoins facilement aux transformations qui touchent leur environnement.

Au sein d'une même espèce, la diversité génétique augmente en général avec la variabilité des conditions de vie. Si l'environnement change souvent, chaque gène représente un avantage précis à un certain moment ou en un certain lieu. Dans ce cas, la population garde une grande variété de gènes et la diversité génétique semaintient à un niveau élevé. Si l'environnement ne change jamais, par contre, les quelques gènes qui représentent un atout dans ces conditions se propagent au détriment des autres, induisant un appauvrissement de la diversité génétique. Mais la diversité génétique a un inconvénient, elle ne peut s'étudier qu'en laboratoire.

Exemple: Il y a plus d'une trentaine d'espèces d'amphibiens différentes auQuébec.



b) La diversité spécifique.

Les recherches sur la biodiversité portent le plus souvent sur les espèces, non que la diversité spécifique soit plus importante que les deux autres types; simplement, elle est plus facile. Par exemple, il est assez aisé d'identifier visuellement les espèces sur le terrain.

Les espèces sont des unités de la diversité qui sont distinctes,...
tracking img