La boussole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2131 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction:
Une boussole est un instrument servant à déterminer les directions et dont l'aiguille aimantée pointe toujours vers le nord. Elle est utilisée pour la navigation depuis des milliers d'années. Le nom de boussole vient du sicilien bossola ou bussula qui était, à l'origine, le nom de la petite boîte de buis (genre d'arbuste donc en bois) dans laquelle on plaçait la calamite, qui estle premier ancêtre européen de la boussole datant du XIIème siècle.
{draw:frame} {draw:frame}
La magnétite est une roche dont la particularité est d'être un aimant naturel. Elle a été utilisé pour faire certaine « boussole
1
{text:soft-page-break} Son histoire:
Les chinois étaient les premiers à pouvoir s'orienter et cela remonte aux environs de 2600 avant J-C.
Avant l'arrivéede la boussole, on utilisait dans les bateaux une rose des vents. On tournait celle ci vers le lever du soleil: c'était l'orient qui servait de repère.
On trouve entre 206 avant J-C et 220 après J-C le sinan: c'est une sorte de cuillère en magnétite indiquant le sud.
{draw:frame}
La première fois que l'on parle de « l'attraction d'une aiguille par un aimant », c'est dans un ouvrage chinoiscomposé entre 70 et 80 après J.-C de Louen-heng.
La première boussole était un récipient sur lequel flottait une aiguille aimantée suspendue à un fil ou enfilée dans un roseau. Une rose des vents était dessinée au fond du récipient.
Cette première boussole obtint 2 améliorations:
-elle fut munie d'une chape (sorte de petit chapeau) en son centre, ce qui permit à l'aiguille de tourneravec moins de frottements sur un pivot;
-et la rose des vents fut rendue solidaire de l'aiguille: toutes deux étaient indépendantes du mouvement du navire. Ainsi, la rose était orientée par l'aiguille.
2
{text:soft-page-break}
L'utilisation de la boussole:
Dès l'an 1000, les chinois trouvent à cette aiguille une fonction importante: permettre aux marins de tenir le cap en mer à toutmoment de la journée car l'ancienne manière de se repérer ne pouvait pas servir la nuit, étant donné qu'on avait besoin de connaître la position du soleil.
Certaines boussoles combinées avec un cadran solaire permettaient d’obtenir l’heure approximativement, c’était grâce à l’ombre portée d’une aiguille ou d’un triangle rabattable.
Mais ce n'est que dans un ouvrage daté de 1040-1044 que l'onparlera d'un instrument d'orientation magnétique: Il y a la description d'un « poisson indiquant le sud » en fer, flottant dans un bol d'eau, et se dirigeant vers le sud. Cet instrument est décrit comme un moyen de s'orienter « dans l'obscurité de la nuit ».
Quand les troupes devaient faire face au mauvais temps, ou à la nuit noire, et qu'ils n'arrivaient plus à s'orienter, (...) ils faisaientappel à un instrument mécanique pointant vers le sud, appelé aussi « poisson indiquant le sud ».
La boussole est attestée sur les bateaux cantonnais dès les années 1030 – 1080.
Les premières descriptions précises datent du XIIème siècle: « Quand il fait nuit, le maître du bateau observe les étoiles; quand il fait sombre ou qu'il y a du brouillard , il examine l'aiguille montre-sud »
Dansson epistola de magnete, datée du 5 août 1269, Pierre le pèlerin de Maricourt décrivait pour la première fois le montage d'une aiguille aimantée, légère, sur un pivot qui lui permettait de tourner librement sur elle-même: c'était la boussole proprement dite.
En 1483, le portugais Ferrande eut l'idée de fixer à l'aiguille une rose portant les initiales des noms des vents qui soufflaient dusecteur correspondant: c'était le compas.
3
{draw:frame} {text:soft-page-break}
Plus tard, l'italien Jérôme Cardan imaginera la suspension qui porte son nom et qui permettra de rendre le compas insensible aux oscillations du navire.
{draw:frame}
4
{text:soft-page-break}
On s'était aperçu au Moyen-Age que l'aiguille magnétique n'indiquait pas exactement le direction du nord...
tracking img