La branche d'amandier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (405 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA BRANCHE D’AMANDIER.

Alphonse Lamartine.

Dans ce poème de six strophes Lamartine parle de,:
« L’amour » « la nature »

Il compare la beauté à un arbre :

« De l’amandier tigefleurie,
Symbole, Hélas ! De la beauté, … »

L’amandier représente la virginité, Les feuilles paraissent avant les feuilles, s’habillant alors complètement de blanc, ressemblant à une robe de mariée.Il parle du caractère éphémère du temps passé avec l’autre que l’on aime :
« Qu’on la néglige ou qu’on la cueille,… »

Que l’on montre toute son affection où qu’on néglige sa femme, le tempspasse.
La femme comme une fleurs flétrit et les plaisirs diminuent.

Il fait référence au caractère mortel de l’être humain :
« De ces parfums qui vont mourir ».

L’homme se sent souvent«frappé »et sans défense par la beauté d’une jeune femme et se sent désarmé.

L’amour est une chose que l’on ne peut prévoir :
« Souvent la beauté fugitive »

L’amour arrive sans qu’on s’y attende :« Tombe avant l’heure du festin ».

Il présente, ici « le printemps » comme allégorie :
« Un jour tombe, un autre se lève,
Le printemps va s’évanouir, »

Il se réfère encore au caractèremortel :
« Chaque fleur que le vent enlève
Nous dit : Hâtez-vous de jouir. »

Le printemps nous dit « Carpe diem », il faut profiter de la vie et de l’amour, ne rien laisser passer pour ne rienregretter.

IL est réaliste face à la fatalité :
« Et, puisqu’il faut qu’elle périssent,… »

Il parle du caractère éphémère de l’amour et mortel de l’être humain « Que ces roses ne seflétrissent… ».

Alphonse Lamartine appartient-il à un courant littéraire ?

Oui, il appartient au « ROMANTISE » qui se caractérise par l’exaltation du « moi », du « je ».
On se représente soi-même, on parlede ce qui nous touche, ici :
« L’amour ».
Il cherche à créer chez le lecteur une certaine émotion par la beauté des mots :

« Comme toi, la fleur de la vie… »

« Elle s’échappe feuille à...
tracking img