La burqa en france, l'ethnocentrisme d'un débat dans le pays des droits de l'homme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 22 (5268 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Nathalie Hanouchian

La Burqa en France,
L'ethnocentrisme d'un débat dans le Pays des Droits de l'Homme

I.Mémoire: Le voile à l'épreuve des differentes religions monothéistes

A. Le voile dans la tradition Judeo-Chrétienne: un symbole de soumission pour la femme
B. B. Le voile islamique: symbole de la pudeur et de la préservationII. Tradition: l'irreligiosité dans l'origine du voile intégral |

A. Des sources historiques mais pas religieuses: La Purdah
B. La burqa en France

III. La burqa en France: Reflexion sur un débat d'Ethique ou d'étiquette

Institut des Droits de l'Homme
23, place Carnot - 69286 Lyon Cedex 02
04.72.32.50.50
 
En France, pays laïc et garantde tous les droits, il y'a des pratiques qui ont toutefois du mal à s'intégrer et le respect des croyances religieuses dans leur diversité n'est pas encore un aquis republicain. Depuis la fin de la seconde guerre mondiale, on peut dire que la religion musulmane s'est implantée dans l'hexagone jusqu'à constituer la deuxième religion de France. La recrudescence des débats sur l'islamisation montreque les « signes manifestant la présence de l'Islam dans l'espace public français, sont interprétés comme des menaces »[1]. Nous parlons d'Islamisme, d'islamophobie car la peur nous plonge dans le dénigrement. Pour preuve, auqun fichu, aucun ruban, aucun tissus, aucun vêtement, n'a jamais fait coulé autant d'encre que le voile islamique et la burqa dans l'actualité. L'incrimination arbitraire esten question, elle met l'islam en spectacle et nous amène a revenir sur un sujet qui retiendra notre attention: La Burqa.
Dans la pratique, elle fait reference au port du voile islamique par les femmes. D'abord considéré comme un signe ostentatoire qui n'a pas sa place dans les lycées, c'est aujourd'hui le symbole de l'integrisme musulman mais nous verrons que les techniques du corps se divisentet varient selon les ages, elles génèrent du sens et de la signification. L'ethymologie de la burqa, dans les plus vieux dictionaires arabes, désigne le synonyme du mot Niqab, c'est à dire, soustraire de la vue, caché, couvrir etc.. Le fait est que cette mise a l'ecart de l'esthetique et du visage, au sein de l'espace public, renvoi dans nos sociétés occidentales et democratiques, à un referentielultra negatif. Le visage de l'autre en tant que vecteur primaire d'identité est un imperatif communicationel de tout premier ordre. Telle une condition physionomique de la citoyeneté, a lui seul, le visage serait vecteur d'identité. L'annonymat nous dérange, il est perçu comme un manque a gagné, un négatif qui provoque un vide[2]. Ainsi dissimulée au regard d'autrui, vous devez bien vous rendrecompte que vous suscitez le defiance et la peur, des enfants comme des adultes. Sommes-nous a ce point méprisable et impurs à vos yeux pour que vous nous refusiez tout contact disait Mme Elisabeth Badinter dans son Adresse à celles qui portent volontairement la burqa. Remarquons donc que soudainemement, la problematique des rapports sociaux prend lieu et place de toutes les préocupations. Pourtant,l'annonymat, caractérise l'ensemble des interaction de l'espace urbain dans nos sociétés qui sont le reflet de la fine épaisseur que l'on donne ordinairement a nos echanges ordinairs de la vie quotidienne. Qui, durant l'hiver, n'a jamais détourné le regard d'un sans domicile fixe qui ne porte aucun voile pour caché sa misère ? Mais à l'instar de ce masque que nous portons, la burqa fait l'objetd'une condamnation sociale et républicaine incontestable alors que dans un sens, ce n'est qu'une variante de nos propores « pellicules protectrice [3]». Coupable d'être empreinte d'une étrangeté telle, qu'elle boulverse, dérange et met à mal nos propres conceptions sociales, psychiques et sensorielles herités de la révolution et de la liberation des moeurs, la burqa révulse, consterne, revolte et...
tracking img