La burqa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1575 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
367 femmes
portent une burqa en France
Un grand éclat de rire aurait dû secouer la France entière à la lecture d'un tel chiffre et du comptage si précis de nos Rouletabille et Dupont-Dupond de l’espionnage, contre-espionnage, défense et sécurité du territoire, et des articles et commentaires pleins de docte componction et de « raison suffisante ». Mais c’est bien cela le propre de la bêtise: ne pas être capable de la moindre mise à distance, de la plus petite puissance d’écart, ou, exprimé autrement : de tout prendre pour argent comptant (un autre philosophème de la vie ordinaire), sans même se poser la moindre question. Est-ce vrai ? Mais de qui se moque-t-on ? Qui manipule qui ? Pourquoi, subitement, un tel sondage et des chiffres aussi précis ?
Dans « Le courrier du jour » duquotidien le Monde daté du vendredi 7 août 2009, un lecteur, Gilles Faÿsse, vivant à Issus (Haute-Garonne), a proposé un billet remarquable. Je me permets de le reproduire pour que nous en tirions la principale leçon : aiguiser son esprit critique, pratiquer le doute cher à Socrate et la suspension du jugement des philosophes sceptiques, tant qu’il n'est pas possible d’avoir des « idées claireset distinctes » sur telle ou telle question (Descartes). En se préservant de ces conclusions qui, en voulant clore, enferment et ... rendent stupide. « Seul l’imbécile a réponse à tout », disait déjà Voltaire. « La réponse est le désespoir de la question », notait, de son côté, Maurice Blanchot.
Pourquoi tant de bruit, de gesticulation, d'hystérie médiatique ? Cela ne participerait-il pas decette politique de la peur qu'affectionne tant la caste qui nous gouverne afin de maintenir les citoyennes et les citoyens dans un état de « servitude volontaire » (La Boétie) ? Peut-être, dans la mesure où les peurs sont un moyen de contrôle et de soumission. Mais cette réponse est-elle pour autant satisfaisante ou suffisante ? Je pose une question, mais je n'ai pas de réponse. Le présent estimprévisible, notait Mac Luhan. De cela, il faut se souvenir.
REMARQUES : J'ai parlé, au tout début de ce dossier, de « phénomène religieux » et non de « fait religieux » car « nous savons tous qu’il n’est pas de fait pur (H. Poincaré aimait à dire qu’une étoile n’était qu’une théorie astronomique projetée dans le ciel !), parce que tout donné advient pour l’homme dans un monde, au sein d’unehistoire, en référence à une culture », rappelle le philosophe Pierre Gire [1]. Or, s'il y a bien un domaine où tout est re-lecture, interprétation – herméneutique des textes – dans un contexte culturel précis et une société déterminée, c'est le domaine du religieux et des religions. Même la question du retour à l'origine relève d'une pétition de principe qui s'inscrit, historiquement, à tel moment etdans telle situation donnée. Le passé est toujours réinterprété – inventé - selon des critères ou des présupposés liés à l'époque qui le questionne.
Qui détermine, a posteriori, ce que fut réellement le passé, et quel est le vrai passé ? On ne peut que faire l'archéologie (Foucault) ou la généalogie (Nietzsche) d'un « retour aux sources » mais jamais atteindre, dans sa vérité originelle, cettesource.
Par ailleurs, j'ai écrit, au tout début de ce dossier : « tant le phénomène religieux doit être pris en compte, comme son corolaire, la laïcité ». Si j'ai employé une telle expression,_corolaire_, c'est parce que la laïcité est, historiquement et philosophiquement, l'une des réponses et réactions majeures aux phénomènes religieux, et, plus particulièrement, à la religion chrétienne et àl'emprise de l'Église catholique en France. La laïcité est à la fois son corolaire et son contraire. Il faut tenir ensemble, dans une vision très héraclitéenne de la dynamique des tensions, les opposés : l'un ne va pas sans l'autre.
{text:soft-page-break}
Toutefois, il importe de ne pas systématiquement confondre laïcité et athéisme. Ce que font les intégrismes, religieux et laïcs. On peut...
tracking img