La cafetière de théophile gautier , le fantastique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 5 (1143 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 1 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Rapport de lecture sur « La Cafetière »

L’introduction
Le titre de cette histoire de science fiction est « La cafetière ». L’éditeur Médium présente dans ce livre plusieurs histoires fantastiques. J’ai choisi celle de l’auteur Théophile Gautier écrite en 1831, « la cafetière ». Théophile Gautier est un écrivain Français, né à Tarbes en 1811 et décédé àNeuilly-sur-Seine en 1872. La Cafetière est son premier essai du genre “ Nouvelles Fantastiques” et science-fiction.
Il est aussi connu pour être un romancier et poète du XIX siècle. Cet auteur a écrit :
- Mademoiselle de Maupin. Double amour (1835)
- L'Eldorado, devenu, très vite, Fortunio (1837-1838).- Militona (1847).
- Les Roués innocents (1847).

Résumé de l’histoire :
L’histoire se passe en Normandie, lieu où l’auteur va passer quelques jours avec deux camarades d’atelier.
Les personnages principaux sont le narrateur, Arrigo, Pedrino et la femme mystérieuse nommée Angela.L’époque où l’action se déroule est le XIXè siècle.
L’histoire se passe dans une demeure, les trois hommes Arrigo, Pedrino et le narrateur, sont conviés pour y passer un court séjour. Surpris par une pluie abondante, ils arrivent sur les lieux, épuisés par une marche ralentie par la présence de boue sur le chemin. Après un rapide souper, ils sont accompagnés dans leur chambre.Théophile observe la chambre et la définit comme un lieu chargé, au décor lourd de mauvais goût, il la compare à un lieu du « temps de la régence ». Il décrit là des éléments réalistes présents dans le lieu dans lequel il va passer la nuit. Après la découverte de cet espace , le narrateur va vivre alors un moment très perturbant. Témoin d’une scène très vivante, où les personnagesdes murs et des cadres se mettent à bouger, parler et danser autour de lui. La scène est si rapide qu’il est difficile de suivre « toute cette cadence ».
Au milieu de cette agitation qui lui semble pesante, le narrateur finit par découvrir une superbe femme, assise, inactive, il nous décrit ce qu’il ressent avec précision, tant elle lui paraît plus parfaite qu’un rêve. Il en perdtoute notion de temps et quitte la réalité un peu plus à ce moment là.

Etudiez l’histoire
Les éléments réalistes sont décrits par le narrateur : lieu, chambre au décor lourd , présence d’objets qui semblent avoir servis la veille, cadres suspendus au mur avec personnages représentés.
Le type de fantastique ici utilisé est la « possession » car lespersonnages inanimés se mettent à vivre. L’élément perturbateur est la cafetière qui sera le premier élément à s’animer de manière irréelle, pour aller se placer dans la cheminée et provoquera l’animation des objets et personnages présents sur les murs. Aucun objet comme cela ne peut se mettre à bouger dans le monde réel, on est bien dans la littérature fantastique.Proposez votre jugement
Les techniques pour faire peur sont montrées par l’animation de personnages morts, l’accélération de leurs mouvements et actes. L’auteur parle d’une cadence soutenue.
L’atmosphère de cette chambre semble intense entre danse, dialogues que le narrateur ne peut entendre et musique. Cette agitation est comme dans un cauchemar et peut faire peur.L’animation d’un objet comme la cafetière fait penser à la présence d’esprits et donc peut effrayer aussi.
Ce qui m’a plu dans l’histoire c’est l’idée de vivre une scène comme dans un château des époques anciennes. La présence de ces personnages, comme des fantômes est intrigante mais je n’ai pas cru à tout cela, car c’est la folie de la vision de l’auteur qui est pour moi décrite dans...
tracking img