La car policy

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1294 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 avril 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
La Car Policy

La Car Policy correspond à la politique de gestion des véhicules d’une entreprise. La mise en place d’une telle politique est une décision mise en place unilatéralement par l’entreprise, en fonction du budget global.
La gestion de flotte comprend deux grandes familles de véhicule, les véhicules particuliers (VP) et les véhicules entreprises (VE). Ces familles peuventêtre décliner de la façon suivante :
[pic]
Concernant les véhicules particuliers, et plus particulièrement le véhicule de fonction, on peut constater qu’ils font parties intégrantes des modes de rémunération. Une Car Policy attractive sera donc un moyen d’attirer les meilleurs profils et de les fidéliser. Cela signifie également que la gestion d’une flotte doit être optimisée pourpréserver le climat social, la définition de la Car Policy doit donc faire l’objet de toutes les attentions.


I- Création et mise en place d’une Car Policy


A) Les acteurs de la Car Policy

La politique automobile d’une entreprise doit être l’objet d’une réflexion pertinente. Il s’agit clairement de réfléchir à la nécessité de la création d’une flotte automobile d’entrepriseet des règles qui l’accompagnent. Il s’agit également de s’assurer du bien-fondé de l’ajout de véhicules au package des rémunérations.
C’est pour cela que la mise en place d’une Car Policy doit être l’objet de plusieurs concertations entre différents services :
➢ Dans un premier temps, ce sont les Ressources Humaines (RH) et la Direction Générale (DG) qui doivent méditer sur l’utilité d’untel service. L’exercice a pour but de raisonner en terme de stratégie, aussi bien sur le plan des affaires que sur le plan humain.
➢ Ensuite, la Direction Financière/ le Département des Achats doit établir un plan de financement de cette flotte. Attention toutefois à ne pas laisser ce service prendre trop d’importance. En effet, celui-ci se focalise sur les économies à réaliser et ne connaîtpas suffisamment les besoins des utilisateurs. Souvent, il applique les mêmes critères pour choisir, et ce, qu’il s’agisse de papier ou de véhicules. Sans oublier qu’ils doivent étudier attentivement le TCO (Coût Total d’Usage).
➢ Enfin, les personnes impliquées dépendent de l’activité de l’entreprise. Les différentes directions des utilisateurs à qui sont destinés les véhicules doivent donnerleurs avis. En effet, il ne faut pas oublier que plus l’activité est tributaire des véhicules, plus les exploitants ont leur mot à dire. C’est le cas dans l’industrie, le bâtiment, la maintenance… Par exemple, la direction commerciale s’il s’agit d’attribuer des véhicules à des commerciaux terrains

La définition de la politique automobile d’une entreprise doit donc être analysée et discutéedans le cadre d’un groupe de travail pluridisciplinaire. Ce sera toujours la DG qui arbitrera les discussions et qui décidera si il y a lieu ou non de mettre en place une Car Policy. Point crucial à souligner : les véhicules retenus reflèteront l’image de l’entreprise aussi bien vis-à-vis de l’extérieur qu’en interne.


B) Les attributions aux différents départements

C’est la DGet les RH qui doivent définir les collaborateurs à qui vont être attribués les véhicules et le budget alloué.
S’il s’agit de véhicules de fonction, il faudra réfléchir à l’importance de ceux-ci dans la rémunération et le budget qui sera alloué à ce mode de rémunération.
Dans ce cadre, il est conseillé de rédiger une charte automobile. Celle-ci devra définir le périmètre d’attributiondes véhicules de fonction et des véhicules statutaires, les grands principes de fonctionnement, les conditions d’éligibilité, le niveau du véhicule et précise les règles qui encadrent l’utilisation personnelle. Elle doit être lu, approuvé et signé par les employés concernés.
Pour ce qui est des véhicules utilitaires, ceux-ci sont, dans la plupart des cas, nécessaire à l’activité et donc...