La caricature

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2454 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CARICATURE

Introduction : E. Gombrich dans les années 50 commence son livre en indiquant en première phrase de son livre : « l’art n’existe pas, il n’y a que des artistes. »
Il y a beaucoup de raisons pour apprécier l’art mais il y en a également pour ne pas l’apprécier.

Rubens Douceur, jeunesse peinture du fils de Rubens, il veut nous le faire admirer
Dürer très proche de Luther(1514) à l’époque de la réforme. Laideur, jeunesse, vie de labeur peinture de la mère de Dürer qu’il représente avec autant d’amour que Rubens pour son fils.
Maîtriser ses sentiments à la vue d’une œuvre.
* Il ne faut pas avoir de rejet pour des œuvres moins attirantes. L’art n’est pas simplement la reconduction de la réalité ou de la beauté.

* On ne doit pas juger une œuvre que par saqualité de représentation de l’objet ou de la réalité de l’objet

* Se méfier de ce qu’est la réalité car nous notre environnement mental

Le Caravage (début du 17ème) qui représente Saint Mathieu en train de rédiger l’Evangile, il est assis genoux croisés, vêtu d’une tunique qui laisse voir ses pieds et les muscles de son avant bras. Refusé par les autorités religieuses, du coup Le Caravagea refait une œuvre avec un ange distant et la peau moins visible.

* Toujours essayer d’avoir un regard neuf, de ne pas être emporté par nos préjugés

Chapitre 1 : Pré renaissance et renaissance en Italie

La période de la renaissance et ses mutations nombreuses et profondes va marquer l’histoire de l’art jusqu'à la fin du 19ème siècle.

Renaissance : Renouveau de l’art. Cetterenaissance artistique est née en Italie parce que l’Italie n’avait pas oublié qu’à une époque, Rome était au centre du monde civilisé et que sa puissance avait été détruite par les invasions barbares.
La renaissance c’est l’idée d’un renouveau de cette puissance romaine. On avait Rome et sa puissance puis une parenthèse, une éclipse (Moyen-Age) et le renouveau de cette époque de gloire. Les barbareset les goths sont responsables de cette éclipse.
Dans cette histoire de la renaissance, un artiste va avoir une place cruciale, il s’agit de Giotto. Artiste Florentin 1266(?) - 1337. Ses principales œuvres sont des peintures murales, des fresques. Vers 1306, Giotto va couvrir les murs d’une petite église d’une série de la vie de la Vierge et du Christ. Au dessous de cette série, il vareprésenter des figures symboliques des vertus et des vices. Dans ses œuvres, il a réussi à donner l’illusion d’une profondeur, presque d’une 3ème dimension et ses représentations sont à la fois très réalistes tout en étant encore rattaché au style gothique. Mais pour lui il ne s’agit pas d’un simple savoir faire, il veut créer l’illusion que la scène qui se déroule se déroule bien devant les yeux duspectateur.
Avec Giotto, on est dans une 1ère étape de réalisme, on s’échappe de la représentation symbolique pour se tourner vers une peinture de plus en plus réaliste. Perspective (symbolique : on représentait des personnages en fonction de leur importance dans l’histoire sainte.)se tourne vers le réalisme et suis les conseils du clergé qui pousse les fidèles a se représenter des passages de la biblequ’on leur lisait. Il y a une réflexion chez Giotto qui es de se poser des questions sur la silhouettes, la gestuelles, les visages, et sur les réactions que cela va entrainer chez le spectateur : ils l’enmennent vers le réalisme et une imagination des lectures des textes sacrés. Il sagit d’une révolution dans la peinture « lamentation sur le christ mort » 1304-1306 c’est une fresque d’un palaisà Padoue. Les personnages saints sont identifié avec leurs oréoles ainsi que l’or (classique M-A). Il y a une grande expressivité sur les visages des personnages (silhouette , tenue , utilisation de leurs mains : volontés de réalisme). Ses anges sont humanisés , une peinture naturaliste et pleine de vie. Le fond doré à disparus contre une volonté de perspective et de paysage. La perspective...
tracking img