La censure

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4858 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La censure

Au sens propre la censure est la limitation arbitraire ou doctrinale de la liberté d'expression de chacun. Elle passe par l'examen du détenteur d'un pouvoir (l’état, la religion, etc.…) sur des livres, journaux, bulletins d'informations, pièces de théâtre et films, etc. En élargissant, la censure désigne différentes formes d'atteintes à la liberté d'expression, avant et/ou aprèsleur diffusion (censure a priori et a posteriori). Autrement dit la censure est là depuis que l’homme essaye de fonctionner avec un certain ordre, pour éviter tout débordement, toute chose qui ne va pas dans le sens de l’ordre établi. On peut remarquer que la censure évolue avec son temps et nous allons donc voir cela en montrant « Comment la littérature, les arts et les sciences ont-ils étaientcensurés au cours du temps ? » et pour cela nous allons vous présentés

I. L’histoire de la censure
1. Les origines de la censure
2. La censure par la religion
3. La censure par l’État

II. Les effets de la censure
1. Les conséquences pour l’artiste
2. Les conséquences pour l’histoire et la culture

III. La censure etles nouveaux médias
1. Le conseil de l’audiovisuel
2. La télévision
3. Le cinéma

I.L’histoire de la censure

1.Les origines de la censure

Histoire : « Il était une fois »

2.La censure par la religion

En Europe avant le XXème siècle, la religion a eu une place très importante dans les différentes civilisations. A tel point que religion etpolitique étaient souvent liées : qui dit pouvoir, dit censure et donc tout ce qui allait à l’encontre de la religion était cenusés. Le dogmatisme s’impose, les écrits qui remettent en cause l’existence des Dieux sont brûlés (autodafés) et les auteurs sont tués ou excommunier : C’est la censure religieuse.

La censure religieuse intervient dès l’Antiquité.
Dans la civilisation grecque le philosopheSocrate a publiquement exprimé sa pensée dans laquelle il affirmait que les astres n’avaientt pas le caractère divin ou mystérieux que leur prêtait la cité. Socrate fut condamné à boire de la cigüe (poison) car il s’était opposé aux croyances de la cité. Sa liberté d’expression a donc été sévèrement réprimée, car jugée intolérable et dangereuse pour la société athénienne. L’exemple de Socraten’est pas unique, d’autres penseurs du IVème siècle av J-C à Athènes avaient été condamnés à l’exil.

La société romaine a été assez libérale concernant les libertés de croyance de son peuple car l’étendue de l’Empire romain a été telle que cette tolérance semblait particulièrement nécessaire afin de préserver l’Empire des guerres de rébellion.
Pour ce qui est de la religion chrétienne, on peutconsidérer que la censure commença dès les origines du christianisme puisque un autodafé des livres de sciences occultes fut réalisé dès le Ier siècle à Ephèse.( est l'une des plus anciennes et plus importantes cités grecques d'Asie Mineure)

Très vite les Papes condamnent ou interdisent de lire les livres jugés hérétiques, Anastase Ier (pape de 399 à 401) est l’un des premiers papes à censurer lesouvrages qui ne correspondent pas aux principes chrétiens, inaugurant ainsi la censure chrétienne, en référence, la censure est souvent surnommée Anastasie. Léon Ier (pape de 440 à 461) est aussi très présent dans cette censure religieuse, ou encore Le Pape Alexandre VI (pape de 1492 à 1503) écrit dans un texte officiel : « Il faut employer des remèdes opportuns pour que les imprimeurs cessent dereproduire tout ce qui est contraire ou opposé à la foi catholique, ou susceptible d’engendrer le scandale dans l’esprit des fidèles.

Au XVème siècle, les progrès de l’imprimerie (qui multiplie le nombre des livres mis en circulation) puis, au XVIème siècle, le succès de la Réforme (le protestantisme de Luther et de Calvin) incitent le Pape Paul IV (1555-1559) à faire établir la première...
tracking img