La certitude de la mort condamne-t-elle l’homme au désespoir ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (430 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Philosophie

La Certitude de la Mort condamne-t-elle l’Homme au Désespoir ?

Kant a dit « La peur de la mort n’est pas un frémissement d’horreur devant le fait de périr mais devant la penséed’avoir péri (d’être mort) »
Comment et qui peut avoir peur de la mort ? Si on a peur de la mort c’est parce qu’on a la possibilité de se représenter mort. Ce qui fait peur c’est de penser qu’un jour oul’autre on ne sera plus là alors que le monde continuera d’exister et que l’on existera plus pour ce représenter.
D’une manière ou d’une autre on se pense comme ne devant pas mourir. Une illusion estaussi liée à un désir : le désir de ne pas mourir.
L’illusion est une erreur qui ne peut être corrigé. C’est une erreur où on ne peut pas penser que l’on n’existe pas. Cette illusion est dans lanature de l’homme. C’est parce que l’homme pense qu’il a peur de la mort (penser c’est avoir le pouvoir de dire je et celui-ci est indépendant d’une situation particulière et est liée au langage. Cetteillusion est nécessaire et on ne cessera d’y penser car on s’imagine toujours exister. Puisqu’on pense on ne vit pas toujours dans le moment présent.
C’est parce que l’on peut penser et se penser qu’ilexiste une ambiguïté à l’intérieur de l’homme.


Pascale « la mort est plus aisé à supporter sans y penser, que la pensée de la mort sans péril ». Cette phrase concerne la peur de la mort. Cequi fait peur n’est pas la mort même, mais le fait d’y penser. La mort est l’objet d’une attente active.
Pascale propose une image de la condition des hommes : devoir mourir et voir mourir les autres,c'est-à-dire spectacle perpétuel de la mort est inévitable en voyant la mort des autres et part là on sent de l’intérieur que l’on va mourir un jour. À partir de cela, non seulement on meurt mais onne peut y échapper. Pascale interprète le sens de la mort comme une condamnation, par torture.
La vie humaine est caractérisée par l’attente. La mort s’est l’expiation d’une faute (payer sa...
tracking img