La chaine logisitque de toyota : méthode kanban et juste à temps

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8757 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Plan

Introduction

Problématique

I. La philosophie Toyota

II. Amont

III. Pendant

IV. Aval

V. La gestion des flux de l’entreprise

Conclusion

Introduction

Nous avons choisis comme sujet d’étude pour notre exposé de logistique l’entreprise Toyota. C’est une entreprise avec une renommée mondiale qui s’est fait connaître dans son secteur d’activité grâce à une méthode degestion de la chaîne logistique globale et qui lui a permit de devenir actuellement numéro une mondiale. Nous allons donc vous présenter et vous expliquez cette chaîne et aussi les éléments qui ont également contribués au succès de cette entreprise.

Problématique

Comment se déroule la chaîne logistique de l’entreprise Toyota et quelles améliorations ont apportées la méthode du juste àtemps et la méthode Kanban, dans cette entreprise et dans le monde de la logistique automobile ?

I. La philosophie Toyota

L’entreprise Toyota est une entreprise japonaise de vente de véhicules automobiles, d’engins de manutention mais aussi de matériels électroménager. La philosophie de cette entreprise se base sur des principes, des règles.

Tout d’abord les 4 grands principes Toyota,qui comportent 14 sous principes :
1. Une philosophie à long terme :
• baser la gestion des décisions sur une philosophie à long terme même si cela affecte la réalisation de certains objectifs financiers à court terme.
2. Le bon processus produit le bon résultat :
• créer des processus qui permettent de mettre les problèmes en évidence rapidement ;
• utiliser le« flux tiré » pour éviter la surproduction ;
• niveler la production (heijunka) ;
• intégrer à la culture la nécessité d’arrêter la production dès l’émergence d’un problème de façon à produire de la qualité du premier coup, à tout coup ;
• la standardisation des tâches est la base de l’amélioration continue et de l’engagement des employés ;
• des contrôlesvisuels afin qu’aucun problème ne soit caché ;
• ne mettre au service du personnel et des processus que des technologies éprouvées.
3. Ajouter de la valeur à l’organisation en développant les gens et les partenaires :
• former des leaders qui connaissent à fond le travail, qui vivent la philosophie et qui apprennent aux autres ;
• développer des gens et deséquipes de travail exceptionnels qui embrassent la philosophie de l’organisation ;
• respecter son réseau étendu de partenaires et de fournisseurs en les mettant au défi ainsi qu’en les aidants à s’améliorer.
4. La résolution de problèmes en continu comme moteur d’apprentissage pour l’organisation :
• aller soi-même sur les lieux, pour comprendre en profondeur la situation (genshigenbutsu) ;
• prendre les décisions lentement par consensus. Considérer toutes les options possibles. Mettre rapidement en place les solutions choisies ;
• devenir une organisation qui apprend à travers la réflexion continue «hansei» et l’amélioration continue «kaizen».

Le mot kaizen est la fusion des deux mots japonais kai et zen qui signifient respectivement« changement » et « bon ». La traduction française courante est « amélioration continue ». En fait on veut signifier « analyser pour rendre meilleur ».

Ces quatre grands principes sont également appelés les « 4P » :

[pic]

De même la philosophie répertorie 7 types de gaspillage. Néanmoins auparavant il est utile de garder à l’esprit deux remarques :

➢ accroître l’efficacité n’a de sens quesi cela permet une réduction des coûts. Fabriquer seulement le nombre de produits dont on a besoin avec le minimum de main d’œuvre ;
➢ rechercher l’efficacité dans chacun des opérateurs, sur chacune des lignes de production, ensuite sur les opérateurs en tant que groupe, et ensuite sur l’ensemble des lignes, soit la totalité de l’usine. Il faut viser l’efficacité des parties mais aussi...
tracking img