La chanson de roland

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1242 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
« Roland et l'œuvre médiéval comme un façon d'enseignement »

La Chanson de Roland est un poème épique considéré comme la première œuvre du Moyen Âge de la littérature française et la plus parfait dans son genre. Nous pouvons le voir, par exemple, à travers de l'analyse de sa structure, qui partage des qualités des premières chansons de geste (comme le structure en laisses assonants), leutilisation du premières symboles dans la littérature (comme le couloirs des vêtements ou les armes), ou le manque du éléments surnaturelles, lesquels on verra plus tard. Cependant, ce commentaire prétend, en général, démontrer comment Roland s’ajuste au patron du héros médiéval à travers de l’analyse des qualités essentielles du personnage, et comme il aide a éducation des gents de l'époque. Pour cela,nous allons analyser les plus important traits de Roland pour arrivé a une définition du héros médiéval, comme il peut être son honneur, ou son courage.

La principale qualité d’un héros médiéval, et la plus importante qui peut avoir un monsieur du Moyen Âge, c’est son sens de l’honneur, un thème qui occupe un lieu central dans l'œuvre parce que l'attitude du héros médiéval est pensé poursusciter, dans le lecteur ou auditeur du texte, un vrai sentiment du responsabilité avec son roi, sa famille, ou sa même moral. Roland, comme un bon chevalier de la cour du roi Charlemagne, va mettre son honneur avant sa même vie, et c’est pour cela qu'il préfère mourir dans la bataille où il est désavantagé que être rappelé comme ce chevalier qui a fait appel à le roi quand Charlemagne lui a donné lamission de protéger l’arrière-garde. De fait, cet honneur qui montre le personnage est qui va lui donné force pour lutter avec le sarrasins. C'est pour ça que Roland dit a Turpin dans la bataille que « pur vostre amur ici prendrai estal, / ensemble avruns e le ben e le mal, / ne vos lerrai pur nul hume de car. / Encui savrunt paiens a cest asalt / le num d'Almace et cel de Durendal ». Nouspouvons lire dans le teste plusieurs des exemples de cet honneur du chevaliers du Moyen Âge et celui de Roland, mais, a mon avis, le plus importante est le moment de l'œuvre quand quand Roland va choisir son chemin du héros martyr et décide ne appeler pas son roi pour lui aider:

« Cumpainz Rollant, sunez vostre olifant,
si l'orrat Carles, ki est as protz passant.
Je vos plevis, ja returneruntFranc. »
« que ço seit dit de nul hume vivant,
ne pur paien, que ja seie cornant.
Ja n'en avrunt reproece mi parent.
Quand jo serai en la bataille grant
e jo ferrai e mil colps e ·VII· cenz,
de Durendal verrez l'acer sanglent... »

En ce qui concerne l’honneur du héros, nous pouvons trouver son sens de la fidélité, deux qualités fortement unies parce que le éventuel but d'une œuvre médiévalest créer dans la psychologie des personnes du Moyen Âge une véritable responsabilité vers l'ordre social. L’héros médiéval est toujours fidèle à son roi, sa famille, sa patrie et son dieu. La loyauté que Roland sent pour son roi le fait acquitter de sa obligation envers Charlemagne à tout prix. C’est pour cela que quand Oliver essaye de faire que Roland jouer le corne et dit à Roland « ...D'içone sai jo blame / ...Grand sunt les oz de cele gent estrange, / nus i avum mult petite cumpaigne », Roland lui réponde « … Mis talenz en engraigne. / Ne placet Damnedeu ne ses angles / que ja pur mei perdet sa valur France. / Melz voeill murir que huntage me venget. / Pur ben ferir l'emperere plus nos aimet. » et il décide ne touche pas la corne et recevoir l’aidé de l’empereur. C'est la raisonpour laquelle la plus mauvaise morte dans l'histoire est réservée au traître du roi, Ganelon, qui est détaillé au final de l'œuvre pour, a mon avis, endoctriner le gents du Moyen Âge, de fait, après la description nous pouvons trouver une allusion directe à cette idée, et même en changeant la structure du vers pour la ressortir :

« … Quatre destrers funt amener avant,
puis si li lient e les...
tracking img