La chanson du mal-aimee

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2017 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Apollinaire, Alcools (1913)
La Chanson du Mal-Aimé
Explication

Ce poème constitue avec " Annie, L’émigrant de Landor Road, Mai " et " La Dame " " le cycle d’Annie ", référence à la jeune anglaise Annie Playden rencontrée en 1901. Une structure très particulière, où se mêlent complexité et rigueur, exorcise une douleur amoureuse qui au fil des strophes de 5 vers (quintils) parfaitementconstruites, devient une incantation à la ville moderne et une résurrection de rêves ancestraux.

1. Le mouvement du poème

59 quintils, précédés d’un quintil de dédicace (à Paul Léautaud) reconstituent le parcours angoissé d’un mélancolique " Mal-Aimé " .
Ces quintils sont délimités en 4 " évocations " interrompues par 3 intermèdes et 2 refrains répétés, l’un à 3 moments de l’ensemble, l’autreà 2 moments. Ceci détermine une structure intéressante qui peut être schématisée. Les deux refrains peuvent être considérés comme des repères, des références obligées, exprimant les termes majeurs du poème et de l’œuvre. Les intermèdes au contraire peuvent être vus comme des protubérances à la fois liées à l’ensemble et indépendantes, juxtaposées selon le principe de juxtaposition esthétiquechère aux cubistes et que l’auteur, avanteux, applique en poésie.

Quintils 1 à 5 : " La fausseté de l'amour même " : (la femme est mal aimante et son amour est faux - ce qui dominera les 5 premières strophes) resurgit à la rencontre d’un " mauvais garçon " et d’une femme saoule .
Quintils 6 à 8 : Mais " Sacontale ", héroïne d’un drame hindou du Ve siècle, sait rendre " heureux " le roi son mari enlui restant fidèle ! C’est ce que fit Pénélope pour Ulysse.
Quintils 9 à 11 : Le poète, lui, demeure fidèle et même " martyr " comme les " 40 de Sébaste " qui choisissent de mourir sur un étang gelé plutôt que de renier leur foi. Fidélité à la " mémoire " ?
Quintil 12 : Résolument fidèle, le poète rejette le " faux amour ".
Quintil 13 : c’est le 1er refrain. Il associe toute ces " réflexions "au destin des hommes incertains, voués à l’échec : les pèlerins sur la route de la terre toujours promise (Chanaan). Tout comme lors de leurs deux autres apparitions, ce refrain pose la question lancinante du Mal Aimé : retrouvera-t-il un amour nouveau ? Jeu sur les couleurs (blanc, argent) et les éléments (eau, astres) associés à la nature funeste de l’amour.
Quintils 15 à 17 : C’est le premierintermède : poème dans le poème, titre autonome et typographie particulière, c’est une " Aubade " au printemps (" Laetare ", 4eme dimanche de carême), seule pause " heureuse " de l’œuvre .
Quintils 18 et 20 : Mais l’angoisse l’emporte: les dieux sont morts; l’amour est mort .
Quintil 19 : Apparition du 2eme refrain : La puissance créatrice de la poésie est un espoir : " lais ", " complaintes "," hymnes ", " romance ", " chansons ".
Quintils 21 à 23 : A la manière des " Cosaques Zaporogues " (incités par le Sultan de Constantinople à trahir le Christ et la Russie), le poète demeure fidèle.
Quintils 24 à 26 : C’est le 2nd intermède. La violence de la " Réponse des Cosaques .. " traduit la révolte du poète " mal-aimé "devant l’infidélité.
Quintil 27 : Retour de 1er refrain : questionlancinante au destin, à l’incertitude, au doute, à l'échec .
Quintils 28 à 30 : Le poète souhaite le retour de la femme aimée (aux " regards " lumineux et dangereux comme le mer, l’hiver la neige) aimée comme l’île " La Désirade " pour le voyageur Colomb.
Quintils 31 et 32 : Le poète désespère et refuse d’oublier .
Quintils 33 à 41 : La folie le tente, la fuite vers la mort aussi. Les " SeptEpées " plantées dans le cœur du poète mal-aimé évoquent ces tentations. Image de trépas futurs ou illumination des morts passées ?
Quintils 42 à 48 : C’est le 3eme intermède : retour de la trahison que chaque épée remémore. Mais le poète les nie : " Je ne vous ai jamais connue ".
Quintil 49 : Retour du 1er refrain : son questionnement atteint le paroxysme et la force de la nature funeste de...
tracking img