La chine se met (un peu) au vert

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1592 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La chine se met (un peu) au vert

La chine est aujourd’hui la deuxième puissance économique du monde, après les Etats-Unis, et le plus grand exportateur du monde. C’est un pays dirigé par un parti communiste tourné vers le libéralisme depuis la fin des années 70 et l’amorce de la libéralisation du pays. Le PIB de la Chine augmente de 9% en moyenne par an depuis 1978. Sa forte croissance estbasée sur une main d’œuvre nombreuse (1/5 de la population mondiale) et bon marché. Elle est aussi permise par les réformes successives permettant notamment la propriété privée. L’ouverture sur l’extérieur a aussi un rôle important puisqu’elle permet d’attirer de nombreux capitaux étrangers dans les ZES (zones économiques spécialisées) offrant des avantages fiscaux en particulier aux industriesexportatrices et aux productions destinées a se substituer aux importations.
Cependant, la prise de conscience écologique remet en cause le développement industriel de la Chine. Le développement de l’écologie se transmet à tous les pays qui doivent trouver des solutions pour ne pas détruire la planète. On parle souvent de lutter contre le changement climatique.
Le développement de la chine peut-ilpasser par l’écologie ?

I. Une obligation

1) Un constat
Le pays est le plus gros pollueur du monde. Il est devenu le premier émetteur mondial de CO2 en 2006 avec environ 6 millions de tonnes. La consommation du charbon a un effet désastreux puisque c’est l’énergie fossile qui en émet le plus. La Chine est donc l’un des principaux acteurs du réchauffement climatique. Douze des vingt villes lesplus polluées sont en Chine. De plus, la Chine émet environ deux fois plus de dioxyde de souffre que les Etats-Unis. On estime que 750 000 chinois meurent chaque année à cause de la pollution atmosphérique. La qualité des eaux est aussi très préoccupante, 75% des rivières et des lacs du pays sont pollués et environ 90% des nappes phréatiques sont polluées à cause de l’industrialisation du pays etde l’agriculture intensive. On note aussi que les installations d’épuration restent très rudimentaires.
La Chine contribue aussi à la disparition des ressources naturelles. Les ressources disponibles en eau douce sont estimées à 2200 m3 par personne en moyenne chaque année, le quart de la moyenne mondiale. On peut donc craindre une pénurie d’eau douce. De plus, l’industrie chinoise est basée engrande partie sur la consommation de charbon. Elle en consomme chaque année 2 milliards de tonnes. On peut donc craindre aussi une disparition des énergies fossiles puisqu’ils consomment aussi énormément de pétrole.

Pour qualifier la croissance de la Chine, certains parlent de désastre environnemental. Il y a une prise de conscience collective remettant en cause le développement de la Chine quine peut pas passer par une exploitation des ressources primaires. Il lui faut trouver une alternative pour continuer sa croissance économique sans détruire la planète. On parle de plus en plus de la nécessité du développement durable notamment pour la Chine mais aussi pour tous les pays qui contribuent à la destruction de l’environnement.
Le pays ne peut donc pas se développer de la même façonque les grandes puissances européennes ou les Etats-Unis pendant les révolutions industrielles. Ces derniers ont pu bénéficier de l’exploitation des ressources primaires leur permettant une forte croissance. Cependant, ils ont largement contribué à la dégradation de la planète en oubliant les conséquences écologiques. On n’avait pas encore pris conscience du désastre écologique face à laconsommation importante des énergies.

2) Action du gouvernement chinois
La politique en matière d’environnement est donc déterminante pour la santé et le bien-être de la planète. La réaction du gouvernement permet d’espérer. L’Etat est conscient de l’ampleur de la dégradation environnementale pour la Chine et le reste du monde. C’était l’un des axes majeurs du dernier Congrès. De plus en plus, on...
tracking img