La christianisation du monde gallo romain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1155 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La christianisation du monde gallo-romain

Introduction
            Le christianisme est né dans la province de Palestine, une province aux marges de l'Empire romain. D'abord considéré comme une secte juive, le christianisme s'est détaché de la religion juive pour se diffuser partout dans l'Empire, progressivement, et non sans avoir connu des périodes difficiles.   Les premiers témoignagesconcernant cette religion nouvelle sont des textes d'auteurs latins du 1er siècle. Jusqu'à la fin du 3ème siècle, l'insécurité sera le lot des premiers chrétiens.

I/ La religion dans l'Empire romain
            Les Romains savaient se montrer tolérants à l'égard des autres religions, lors de la romanisation de la Gaule, les divinités gauloises ne furent pas condamnées, nombreuses furent cellesassimilées au panthéon romain, certaines prirent simplement des noms romains. Seul, fut interdit le druidisme, mais pas vraiment pour des raisons religieuses. Les druides avaient une telle importance dans la société gauloise qu'ils pouvaient être dangereux pour l'ordre politique. Ils furent souvent à l'origine des révoltes en Gaule.
            Les Romains savaient également montrer beaucoupd'intérêt pour les cultes venus d'ailleurs, comme ce fut le cas pour les cultes orientaux, cultes à mystère. L'apparition d'une nouvelle religion, en théorie, ne posait pas le moindre problème, à condition de remplir certaines conditions comme le respect des divinités romaines et surtout, sous l'Empire, le respect du culte impérial. Ce culte était la preuve de la soumission à Rome et tous les citoyensdevaient y sacrifier. Il n'y avait pas d'échappatoire possible, le citoyen romain sacrifiait à l'Empereur. Il s'agissait d'un devoir auquel il ne pouvait pas se dérober.
            C'est ce culte impérial qui marquera les dissensions entre Rome et les premiers chrétiens.

II/ Le Christianisme : naissance et évolution
            Le Christianisme vit le jour dans la Province de Palestine, uneprovince aux marges de l'Empire romain, au sein d'une religion déjà ancienne, reconnu et respectée par les autorités romaines : la religion juive. D'ailleurs, dans les premiers temps, Rome ne prêta aucune attention à ce petit groupe qui commençait à vouloir s'émanciper de la religion juive. Le Christianisme n'apparut comme une religion autonome que sous le règne de Néron. Les premières persécutionsallaient d'ailleurs commencer sous ce règne. En 64, l'empereur Néron, fut un temps soupçonné d'avoir fait incendié Rome. Pour mettre fin à ces accusations, l'empereur rejeta ce crime sur les premières communautés chrétiennes.
            Il convient de souligner que la nouvelle religion avait su attirer à elle de nombreux fidèles et qu'elle commençait à se diffuser dans l'Empire grâce à quelquesmissionnaires parcourant l'Empire grâce au réseau de communication. Ces missionnaires portaient de cité en cité la parole de Jésus, mort crucifié vers l'an 30. La nouvelle religion attirait principalement les plus malheureux, elle leur promettait une vie meilleure dans un au-delà. Mais le succès de cette religion attirait surtout par sa simplicité, son humanité, son ouverture, son égalitarisme ;dans une société où la religion était très codifiée et dont les rites étaient austères et incompréhensibles pour le plus grand nombre. Dans une société romaine où l'inégalité était la règle et où l'esclavage était une pratique habituelle, prôner l'égalité entre tous les hommes était également un gage d'adhésion rapide.
            La nouvelle religion aurait pu se fondre dans la société romaine aumême titre que d'autres cultes. Ce qui déclencha l'hostilité contre elle et ses fidèles fut le refus des premiers chrétiens à honorer plus d'un dieu et surtout à sacrifier au culte impérial. Dans la société romaine, on ne pouvait plus être à la fois citoyen romain et chrétien. Les premiers chrétiens se réunissaient en cachette et formèrent les premières églises (ecclésia signifiant assemblée),...
tracking img