La chute du voile maori

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1470 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CHUTE DU VOILE MAORI.
Le mot "maori", dans la langue du pays, veut dire "naturel". Malgré cette appellation, ils ne sont point autochtones. Une ancienne race, aujourd’hui disparue, a, dit-on, occupé le sol, et les ancêtres des Maoris actuels l’auraient conquis sur elle. D’où viennent au juste les Maoris? Pourquoi ont-ils émigré en Nouvelle-Zélande? Mais, comment y sont-ils arrivés?Avaient-ils idée de l’existence, au sud, d’une grande terre vers laquelle ils faisaient voile, ou y ont-ils touché par pur hasard, après avoir été le jouet des terribles tempêtes de l’océan Pacifique? Ce point ne sera, sans doute, jamais élucidé. Ce qui est certain, c’est qu’une navigation de 1500 à 2000 milles, sans autres points de repère que les astres, dans de simples canots, sur une mer aussiorageuse, déroute l’imagination. D'après la tradition orale Maori, leurs ancêtres polynésiens auraient émigré d'une île mythologique du Pacifique nommée Hawaiiki, probablement proche de l'actuelle Hawaii. La vraie raison de cette migration reste inconnue. Les maoris sont des représentants d'un peuple plus vaste qui a conquis les eaux de l'Océan Pacifique. Les origines et les migrations des maorisrestent un grand sujet de spéculations parmi les archéologues et les historiens. D’où vient ce peuple, qui, sans connaître le métal, a colonisé les îles d’un domaine océanique de plusieurs millions de kilomètres carrés. De nombreux historiens pensaient que les maoris venaient d’Amérique. Par exemple, la "umara" (patate douce), présente dans toutes les îles polynésiennes, est pourtant une planted’origine américaine.
Une légende des Indes rapporte qu'il existait en effet dans l'Océan Pacifique un immense continent qui fut détruit et dont il faut chercher les restes à Madagascar, Ceylan, Bornéo, Les traditions du peuple dravidien disent que ce peuple serait arrivé en Inde vers -9.500 après avoir échappé en partie à un cataclysme qui aurait englouti leur continent situé au Sud de l'Inde et àl'Est de Madagascar, c'est à dire dans l'Océan Indien. Cette date de -9.500 fit jadis sourire de nombreux archéologues pour qui les Dravidiens de la civilisation de l'Indus ne remontaient pas plus loin que -3.500. Les nouvelles découvertes font maintenant remonter la civilisation de l'Indus à environ -7.500 et la découverte de nouveaux sites pourrait nous entraîner vers des dates plus lointaines.Cette tradition n'est pas isolée puisque d'autres encore parlent d'un vaste territoire dans ce même Océan. Des auteurs de l'Antiquité se feront l'écho de cette tradition et parleront d'un vaste territoire qui reliait Madagascar à l'Inde et s'étendait à l'Est, vers Ceylan. Les Comores, Seychelles, Maldives, Laquedives, Chagos, Mascareignes, Keeling, en auraient fait partie. Ainsi que les Kerguelen etCrozet et une partie de l'Antarctique libre de glaces de - 15.000 à - 4.000. Toutes ces terres en seraient donc des points d'émergence.
Java, Sumatra; ce continent s'étendait sous les Tropiques dit Jacolliot. Est- ce le même continent que Poussielgue releva sur une antique carte chinoise ? (ce continent du sud comprenait la Nouvelle Guinée, l'Australie, les Îles Océaniennes et jouxtait uneautre terre que les Chinois appelaient Terre des Perroquets) Le continent relevé par Poussielgue n'était autre que celui de MU qui faisait pendant au continent des Dravidiens de l'Océan Indien connu aussi sous le nom de Malaisie. Malaisie ou Malaysia est d'ailleurs un terme dravidien. Le Mahabarata évoque les "Sept grandes îles de la Mer d'Occident" que Brahma détruisit et dont la capitale était la"Ville des 3 Montagnes".

On trouve en Nouvelle-Zélande des vestiges inexpliqués. Aux environs du lac Taupo, on rencontre des murs mégalithiques et d’énormes menhirs ainsi que des alignements et des cercles en cromlechs et de magnifiques pétroglyphes. L’un des murs, celui de Kaimanawa , est fait de pierres cubiques de 1m60 de haut sur 1m de large, soit des blocs de 4 tonnes environ , au...
tracking img