La collaboration lors d’un placement en famille d’accueil : une étude sur les interactions entre les adultes qui prennent soin d’un enfant placé

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1895 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La collaboration lors d’un placement en famille d’accueil : une étude sur les interactions entre les adultes qui prennent soin d’un enfant placé.
Poirier, M-A., Chamberland C., & Ward, H.(2006). La collaboration lors d’un placement en famille d’accueil : une étude sur les interactions entre les adultes qui prennent soin d’un enfant placé. La revue internationale de l’éducation familiale, 20, 51-85.
Marie-Andrée Poirier, Claire Chamberland et Harriet Ward se sont intéressées à la collaboration entre les différents acteurs qui entourent un enfant placé, c'est-à-dire aux interactions entre les adultes qui interviennent dans le cadre du placement familial. Dans ce texte, d’après de nombreux travaux théoriques, cliniques et empiriques, notamment ceux de Minuchin en 1995, de Triseliotisen 1980, l’importance d’une bonne collaboration entre les parents et les intervenants mais aussi entre les parents d’accueil et les parents biologiques est mise en avant aussi bien pour le bien être de l’enfant placé mais aussi pour le succès du travail autour du placement de l’enfant.
Mais pour d’autres théoriciens comme Calder, « la collaboration est déficiente dans les services de laprotection jeunesse », les relations entre les acteurs entourant l’enfant peuvent être difficiles pour plusieurs raisons :
* Le parent biologique se trouve peu impliqué dans le placement de son enfant car il a moins de pouvoir parmi les acteurs impliqués, il a peu de contact avec le parent d’accueil qui lui le craint : à partir de ce point là, le système de placement est créateur d’une atmosphèreconflictuelle qui sépare les deux familles.
* Le parent d’accueil se trouve mal informé par les intervenants de la protection jeunesse, sont mis à l’écart de toute discussion/ décisions importantes vie à vis de l’enfant placé, en d’autres termes, n’a pas le sentiment d’être partenaire de l’intervenant social.

A partir de cela, M-A Poirier, C.Chamberland et H.Ward ont voulu présenter lesrésultats d’une recherche qualitative qu’elles ont effectuée, qui vise à mieux comprendre la collaboration entre les différents adultes qui entourent un enfant placé en famille d’accueil. Une analyse a été faite au niveau des pouvoirs des différents acteurs du système de placement. Cet aspect renvoie à l’acceptation des rôles et du statut de chacun des acteurs.
Pour analyser ces interactions, elles ontutilisé certains concepts du modèle écologique de Bronfenbrennes et des théories systémiques familiales de Julun et Amiguet :
Les concepts :
* le système de placement est composé de deux milieux familiaux représentés par la famille biologique et la famille d’accueil où évolue l’enfant ainsi que les acteurs de la protection jeunesse qui sont les intervenants-protections (responsables dusuivi auprès des parents et des enfants placés) et les intervenants-ressources (responsables du bon fonctionnement de la famille d’accueil)
* La famille biologique et d’accueil sont les microsystèmes de l’enfant placé (c'est-à-dire qui réfèrent au milieu de vie immédiat de l’enfant)
* Les différents intervenants sont à l’exosystème de l’enfant placé (c'est-à-dire qu’ils ne sont pas impliquésdirectement à l’environnement de l’enfant placé mais les évènements qui se produisent dans cet environnement les affectent).
* On considère comme système les adultes entourant l’enfant placé, ce qui donne une vision interactionniste de la conduite de chacun des acteurs. Les interactions observées à l’intérieur du système de placement sont associés au mésosystème (c'est-à-dire les interactionsentre les microsystèmes dans lesquels évolue un enfant placé)
* Les interactions observées à l’intérieur du système de placement sont associées au mésosystème, qui contribue à définir la nature et l’étendue des liens entre les différents niveaux du système. A partir de ce point, différents éléments doivent être analysés comme :
* La communication qui révèle le climat affectif des...