La collision

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (878 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La collision

La collision est l’aboutissement d’un phénomène géodynamique de très grande ampleur : l’affrontement de deux lithosphères continentales. Comme la subduction, ce phénomène caractérisedes frontières de convergence mais, contrairement à celle-ci, la sismicité y est plus diffuse, le volcanisme généralement plus discret. Dans tous les cas, la collision se manifeste par la mise enplace de chaîne de montagnes, telles les Alpes et l’Himalaya.

I – La fermeture d’un domaine océanique avant la collision

1) Les témoins d’un domaine océanique et de ses marges continentales

•Dans les Alpes, et dans d’autres chaînes de collision, on observe à l’affleurement la présence d’ophiolites, association de roches caractéristiques d’un domaine océanique : sédiments océaniques, basaltesen pillows qui traduisent un épanchement de lave en milieu aquatique, gabbros qui signifient un refroidissement lent dans une chambre magmatique et péridotites qui correspondent aux roches dumanteau. Dans certaines conditions exceptionnelles, ces roches, malgré leur incorporation à la chaîne de collision, conservent les traces de processus associés à leur mise en place au niveau de la dorsalecomme la présence de filons et l’hydratation hydrothermale.
• Cependant, d’une manière générale, les fragments de lithosphère océaniques sont mélangés à des dépôts sédimentaires et des morceaux decroûte continentale ; l’ensemble est également déformé et métamorphisé.
• Ce domaine océanique, dont la géométrie « anté-subduction » peut être reconstituée grâce aux techniques de positionnement desmasses continentales, est limité par deux marges qui présentent une structure en blocs basculés séparés par des failles normales et recouverts par des formations sédimentaires caractéristiques (sédimentsanté-rift, sédiments syn-rift, et sédiments post-rift), la mise en place de la croûte océanique étant contemporaine des dépôts post-rifts.

2) Le métamorphisme témoins d’une subduction

• Les...
tracking img