La colonisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 37 (9050 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La colonisation est un processus d'expansion territoriale et démographique qui se caractérise par des flux migratoires, l'occupation et l'exploitation d'un espace géographique, la mise en tutelle et la domination politique, culturelle, religieuse et économique, voire même le génocide des populations qui s'étaient établies préalablement sur le territoire.
En France, les territoires coloniséssont des territoires ultramarins. Il y a eu deux grandes phases de colonisation en France, la première s'étend de 1546 à 1763, la seconde de 1763 à 1962. C'est la Révolution Française qui marque un hiatus dans l'histoire de la colonisation. Le second espace colonial se constitue dès 1830, la France colonise principalement l'Afrique en rivalité avec la Grande-Bretagne, mais aussi l'Asie, et l'Océanie.Chaque pays colonisé a eu un statut particulier, qui a évolué au fil du temps, comme l'Algérie qui est passé d'un régime autoritaire et s'est vu peu à peu assimilée à la métropole, qui est un État qui possède et dirige les colonies.
Les pays colonisateurs cherchent des nouvelles matières premières, des nouvelles terres. En France, c'est la défaite de Sedan qui marque, on veut à tout prixl'oublier. Cet oubli passe par la colonisation.
On se demande alors quelles sont les causes, les justifications et les conséquences d'une telle colonisation de la France de 1870 à 1914 ? Pour cela, on verra tout d'abord les causes de la colonisation notamment avec la défaite de Sedan mais aussi la recherche de nouvelles matières premières nécessaires au XIXe siècle. Ensuite, nous verrons les différentesconquêtes coloniales et ce qu'elles impliquent. Pour finir, nous allons nous interroger sur les conséquences de cette expansion coloniale.

I- Les causes de l'expansion coloniale.
A) Des raisons politiques et surtout stratégiques.
La défaite humiliante de Sedan, le 1er septembre 1870, fait perdre à la France, l’Alsace et la Lorraine par le traité de Francfort le 10mai 1871. Ce traitéengendre un désir de revanche chez les français qui veulent absolument récupérer les territoires perdus. Les français, surtout les républicains qui ont repris le pouvoir en 1879, désirent se relever en lançant une campagne de colonisation, l’appropriation de territoires extra-européens. C’est surtout le désir de s’affirmer, de prouver au monde que la France vaincue n’est pas tombée au rang de puissancesecondaire, qui motive l’expansion coloniale: « Il faudra bien que les esprits chagrins en prennent leur parti un peu partout. La France reprend son rang de grande puissance. », écrit Gambetta à Jules Ferry au lendemain de la ratification du Traité du Bardo, le 13 mai 1881. L’armée trouve dans les conquêtes coloniales l’occasion de victoires glorieuses qui font oublier la défaite de 1870. Eneffet, le militaire humilié avec la Bataille de Sedan, par sa supériorité technique, n’a aucun mal à soumettre un peuple africain ou asiatique et donc la colonisation répare cet affront. La France qui connaît le nationalisme, voit donc dans l’expansion territoriale et la conquête coloniale, un moyen d’assurer son prestige.
De plus la France est plongée dans la peur des tensions, notamment celle avecla Prusse. Dans les années 1880, la France est confrontée à une série de tensions politiques, qui mettent en danger l’avenir du régime républicain. En effet, en 1882 l’hexagone est touché par une crise économique et sociale profonde qui fait remonter en surface des tensions et une forte amertume. C’est pourquoi, le deuxième tiers du XIXème siècle marque un désir d’expansion coloniale. En effet,au milieu du XIXème, la France ne possède plus que quelques comptoirs, les Antilles et le littoral Algérien. L’expansion coloniale peut renforcer sa puissance militaire et cette puissance militaire faire peur à l‘ ennemi. La constitution d’un Empire colonial peut éviter les malaises. La France va donc se lancer comme les grandes puissances dans la « course au clocher ». Cette expression désigne...
tracking img