La combustion des soignants

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 44 (10980 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Emmanuel 2006-2009 CERDAN

Promotion

TR A V A I L EC R I T DE FI N D'ET U D E S DIP L Ô M E D'ET A T D'I N F I R M I E R SE S S I O N 2009

La combustion des soignants
(Etude comparée du Burn Out soins palliatifs / soins curatifs)

Institut de Formation en Soins Infirmiers Tenon – Debrousse 14-20 rue des Balkans 75020 PARIS

Note au lecteur :

Il s’agit d’un travail personneleffectué dans le cadre d’une scolarité à l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Tenon. Il ne peut faire l’objet d’une publication, en tout ou partie sans l’accord de son auteur et de l'IFSI.

Sedibus ut saltem placidis in morte quiescam.
Virgile, Enéide, Livre VI.

Remerciements

Je tiens à remercier Karine ma compagne, Florence, Carole ainsi que mes parents et amis pour leur soutienet leurs encouragements, l'Equipe Mobile de Soins Palliatifs de l'hôpital Tenon pour leur écoute et leurs conseils.

à Gisèle Om maņi padme hum

Sommaire
1. Introduction 2. Problématique 3. Cadre de référence 31 Le Syndrome d'Epuisement Professionnel des Soignants
311 Définition du burn out 312 Causes et facteurs déclenchants 313 Les manifestations 314 Prévention

1 2 3
3
3 3 4 532 Les unités de soins palliatifs
321 Définition et historique 322 Les structures 323 Mission

5
5 6 7

33 La triade Soignant - Patient - Famille
331 le soignant 332 le patient 333 la famille et l'entourage

8
8 8 8

4. Méthode du recueil de données
41 42 43 44 45 Population Lieux d'enquête Choix de l'outil Déroulement de l'enquête Difficultés et limites de l'outil

9
9 9 9 9 105. Analyse des résultats
51 Analyse quantitative 52 Analyse qualitative
521 Résultats de première intention : sous hypothèses 522 Résultats de seconde intention : l'analyse

11
11 11
12 13

53 Conclusion de l'analyse

27

6. Conclusion générale 7. Bibliographie 8. Index 9. Annexes

28 29 31 34

1. Introduction
Le burn out1 et les soins palliatifs. Pourquoi ce choix ? Travailleren unité de soins palliatifs m'est apparu en début de cursus ; un choix qui s'est imposé de lui-même sans que je sache pourquoi. J'avais des questionnements par rapport à la mort, à son traitement. Comment les soignants peuvent-ils accepter l'échec que la mort représente pour la médecine curative ? Comment un soignant, qui est avant tout un être humain, parvient-il à supporter que la plupart despatients dont il s'occupe vont mourir ? Par la suite, j'ai effectué deux stages en unité de soins palliatifs qui ont répondu à mes interrogations. Plus qu'ailleurs, j'y ai trouvé un écho aux enseignements de la formation initiale qui me semblent essentiels au métier d'infirmier : respect des personnes dans leur globalité, respect des rythmes du patient, de la famille, prépondérance du rôle éducatif,efficacité de l'interdisciplinarité*2… Loin des clichés, ce n'est ni un "mouroir", ni un service particulièrement pesant, où être souvent confronté à la mort n'est pas fatalement source d'épuisement, de démotivation ou d'impuissance. L'objet de ce travail est donc de croiser soins palliatifs et syndrome d'épuisement professionnel en partant du principe qu'il n'est pas plus difficile de travailleren unités de soins palliatifs qu'ailleurs. Mon travail s'axe autour des deux thèmes précités : le burn out dans un premier chapitre, les soins palliatifs dans un deuxième. Suit l'analyse de mon étude. Enfin, je conclus sur la confirmation ou l'infirmation de mon hypothèse en exposant les apports de cette enquête.

1 2

Burn out est l'expression originelle du Syndrome d'EpuisementProfessionnel des Soignants (ou SEPS). Les mots suivis d'un * font l'objet d'une définition en Index, p 31.

2. Problématique
Dès mes premiers stages à l'hôpital, j'ai été témoin de décès de patients. Les soignants, exerçant leur savoir-faire et leur savoir être en direction du vivant, semblaient basculer tout à coup dans une froideur distante une fois le patient décédé. De plus, la mort de ces...
tracking img