La communication nerveuse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1051 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La communication nerveuse
Grâce aux récepteurs sensoriels disséminés dans tous les organes – notamment dans la peau – et au système nerveux, l'organisme reçoit en permanence des informations provenant de son environnement. Certaines de ces stimulations sont à l'origine de sensations douloureuses et permettent d'informer l'organisme d'un danger. D'autres, au contraire, génèrent des sensations deplaisir.
Le système nerveux permet également à l'organisme de répondre aux informations perçues. Il permet ainsi la communication entre les différents organes et avec le milieu extérieur.
1. Comment le message de la douleur est-il transmis de la périphérie jusqu'au cerveau ?
• Le système nerveux est constitué d'un réseau de neurones. Chacune de ces cellules nerveuses est constituée d'un corpscellulaire et de prolongements ou fibres nerveuses : l'axone et les dendrites.
• Dans l'organisme, on distingue le système nerveux périphérique constitué de nerfs et le système nerveux central comprenant l'encéphale et la moelle épinière. Les nerfs sont formés de fibres nerveuses et permettent la circulation des informations entre les organes et les centres nerveux. Au niveau de ces centres, lesneurones établissent des synapses pour assurer la transmission des messages.
Lorsque l'on se pique, les récepteurs de la douleur, appelés nocicepteurs, captent les stimulations douloureuses et génèrent des messages nerveux. Ces messages douloureux sont conduits par des fibres nociceptives afférentes jusqu'à la corne dorsale de la moelle épinière. Ils sont ensuite transmis au cerveau où s'établitla sensation de douleur.

2. Quelle est la nature des messages nerveux ?
• Les messages nerveux sont constitués d'une succession de signaux électriques brefs et identiques, appelés des potentiels d'action. Pour chaque message, la fréquence des potentiels d'action est variable. Ainsi, au niveau d'une fibre nerveuse, le message est codé en « modulation de fréquence ».
Par exemple, lorsqu'unnocicepteur est excité, il émet un message codé en direction d'un centre nerveux : plus l'intensité du stimulus est forte, plus il émettra des potentiels d'action avec une fréquence élevée.
• Les potentiels d'action se propagent le long des fibres nerveuses en conservant la même amplitude. Par contre, leur vitesse varie en fonction du calibre des fibres et de la présence d'une gaine de myéline, lesfibres myélinisées conduisant les messages plus rapidement que les autres

3. Comment les messages nerveux se transmettent-ils au niveau des synapses ?
Le message nerveux se propage le long des fibres nerveuses et se transmet d'un neurone à l'autre au niveau d'une synapse. Cette communication ne peut se faire que dans un seul sens.
Lorsque le message nerveux arrive à l'extrémité de l'axonepré-synaptique, il déclenche la libération de substances chimiques : les neurotransmetteurs. Ces molécules se fixent alors sur des récepteurs spécifiques situés sur la membrane du neurone post-synaptique, ce qui peut, selon la nature du neurotransmetteur, faire naître un nouveau message électrique.

Zoom

4. Comment certaines substances peuvent-elles modifier la transmission des messages nerveux ?Au niveau d'un relais synaptique, le message généré dans le neurone post-synaptique est souvent différent du message pré-synaptique. En effet, certains neurotransmetteurs amplifient l'intensité du message transmis alors que d'autres, au contraire, l'atténuent.
• Les principaux neurotransmetteurs qui assurent la transmission du message douloureux sont la substance P et le glutamate. Lorsqu'ilssont libérés, ces neurotransmetteurs excitent les neurones post-synaptiques sur lesquels ils se fixent et produisent une sensation de douleur.
Dans les conditions normales, des interneurones libèrent des enképhalines qui inhibent les neurones nociceptifs post-synaptiques – en se fixant sur des récepteurs opioïdes – et diminuent ainsi la sensation douloureuse.
• La morphine, qui est une...
tracking img