La communication politique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3941 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

Introduction ………………………………………………………………2

1. Etymologie et définition ……………………………………………...2
1.1. Le pouvoir est du domaine politique …………………………2
2. Problématique …………………………………………………………2
3. Annonce du plan ….……………………………………………………3
4. Le désir du pouvoir ….…………………………………………………3
4.1. Formes du pouvoir ….………………………………………….3
5. Communication politique……………………………………………...4
6. Rapports entre gouvernants et gouvernés ...……………………………4
7. Rapports et états de société politique …………………………………..5
7.1. Société archaïque ....……………………………………………5
7.1.1. Rapport d’identité ….………………………………….5
7.2. Société historique ……………………………………………....5
7.2.1. Rapport d’inclusion …..……………………………….5
7.2.2.Rapport d’intersection ………………………………...6
8. Le pouvoir en exercice ………………………………………………….6
8.1. La démocratie comme régime politique ……………………….6
8.1.1. Étymologie …………………………………………..6
8.1.2. Principes ……………………………………………..6
8.1.3. Typologie ……………………………………………7
8.1.3.1. Démocratie directe ………………………..78.1.3.2. Démocratie représentative ………………...8
8.1.3.3. Démocratie semi-directe …………………..8
8.1.3.4. Démocratie participative …………………..8
8.1.4. Passage d’une vraie démocratie à des pseudo-démocraties ………...8
8.2. Le despotisme comme régime politique ………………………9
8.2.1. Définition …………………………………………….9
8.2.2.Caractéristiques ………………………………………9
8.2.3. Principe ……………………………………………...10

Conclusion ………………………………………………………………10
Bibliographie …………………………………………………………...12
Introduction

De prime abord, le fait que le pouvoir puisse appartenir à un seul, à quelques-uns ou à tous explique également les divers régimes dans lesquels peut s’organiser le politique : le pouvoir pouvant êtreattribué successivement et concurremment, aux citoyens de la Cité antique, à l’Empereur, au Pape, au Prince, au Roi, à la Nation, au peuple ou à l’Etat.
En dernière instance, c’est à l’analyse minutieuse des régimes politiques, et à l’identification des caractères essentiels, que revient d’être l’éclaireuse de toute réflexion sur la nature du pouvoir, à savoir le pouvoir autoritaire, voire despotiquepar opposition au pouvoir démocratique ou libéral.

1. Etymologie et définition
Le mot pouvoir vient du mot latin populaire « potere », c'est-à-dire « être capable de », renvoyant ainsi à une énergie vitale possédée par tous, puisque chacun d’entre nous a la possibilité plus ou moins grande de faire et de poser des actes. Ainsi, en déclarant que quelqu’un est au pouvoir, qu’il a capté laconfiance de ses sujets et qu’ils lui obéissent en vertu d’une supériorité reconnue, cela veut dire « qu’il a reçu d’un certain nombre de personnes le pouvoir d’agir en leur nom »[1]. Le pouvoir sera donc un système de relations à des objets, à soi-même ou à d’autres personnes, visant à travers un acte utilisant une énergie, à modifier une situation.

1.1. Le pouvoir est le domaine du politiqueMalgré un préjugé répandu, politique implique pouvoir mais pouvoir n’implique pas toujours politique. Or, partant de notre sujet à faire, le pouvoir est nommé pouvoir politique, ou pouvoir souverain, quand il s'exerce dans la société globale par l'État, en ce sens qu’il se forme historiquement à travers un processus par lequel il se dote d’une autorité devant le peuple vis-à-vis duquel ils'exerce.
Il vient en effet à l’esprit qu’une communication politique doit entrer en jeu au niveau des relations entre les gouvernants et les gouvernés si jamais la mission du pouvoir est d’assurer la cohésion sociale, le développement et la prospérité de l’Etat.

2. Problématique
Bref, ceci implique un thème essentiel qui donne lieu à un foisonnement de questions : Que...
tracking img