La communication transformative

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (679 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cette rupture du contrat de lecture discrédite largement la parole médiatique
auprès d'une opinion qui découvre que l'équilibre fondateur de la crédibilité
des médias – entre indépendanceéconomique et production de contenus –
est extrêmement précaire.
LA CRISE DE L'ENTREPRISE
Le xxIe siècle commence avec l'explosion de la bulle Internet puis se poursuit
par une série de crises –immobilière, bancaire, fi nancière… Là encore,
la communication est coupable. Coupable d'avoir maquillé provisoirement
un décalage toujours plus grand entre économie réelle et économie virtuelle.
Avec les affaires Vivendi ou Enron, l'opinion publique découvre en eff et que
le système économique et fi nancier, loin de reposer sur la vérité des chiff res
et l'objectivité des notations, n'est qu'un théâtreoù la croissance peut être fi ctive.
Coupable d'avoir décrédibilisé l'autorité entrepreneuriale en transformant les
grands patrons en fi gures médiatiques, invités partout à donner leur point
devue sur des sujets toujours plus nombreux et divers. En devenant des
chantres de la communication, ces derniers se sont surexposés, fragilisant
leur capital de parole vraie et leur légitimité auprèsde leurs publics.
Coupable d'avoir entretenu l'illusion d'un libéralisme vertueux et "moral"
par nature, au travers de discours unanimistes dans lesquels la valorisation
de sujets "citoyens" maismarginaux fait croire que l'entreprise est le lieu
par excellence de la réconciliation des intérêts contradictoires.
Or, l'entreprise n'est pas une association de charité. Elle gère des intérêts quidivergent et peuvent se contredire : ceux des actionnaires, des salariés, des
managers et des consommateurs. En faisant de l'entreprise une pure fi ction,
en position d'être trop souvent encontradiction avec la réalité, la communication
a posé les bases d'une incompréhension radicale entre l'entreprise et l'opinion.
LA CRISE DES MARQUES
Les marques, égéries et moteurs de la croissance...
tracking img