La competition sino-americaine autour du petrole

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1232 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Ces dernières années, la Chine se dessine comme étant la seule puissance susceptible de contenir et de contester l’hégémonie des Etats-Unis d’Amérique. En effet, seul l’ « empire du Milieu » semble constituer une véritable « menace » pour les intérêts américains. De plus, leur métamorphose économique et leurs prétentions politiques sont telles, que la montée fulgurante de cette puissanceinquiète.
Le second problème, plus grave, est celui de la répartition géographique des ressources. Non seulement, les zones de production et de consommation ne sont pas les mêmes, mais surtout, la majeure partie des réserves mondiales se situent dans une zone à forte instabilité politique, à savoir le Moyen-Orient.
De ce fait, la dépendance croissante à l’égard des importations pétrolières estressentie par les chinois comme une vulnérabilité stratégique, et qu’il faut donc tenter de limiter.
Mais quelle est donc cette offensive politique pétrolière chinoise et quelles en sont les répercussions sur la scène internationale ? En vue de répondre à ces questions nous allons dans un premier temps analyser la stratégie pétrolière chinoise, puis nous verrons que cette dernière engendre de multiplestensions puisqu’elle se heurte aux ambitions des Etats-Unis.

A : L’ORIGINE DE CETTE STRATEGIE : UNE VULNERABILITE PETROLIERE.

1 : LES RESERVES PETROLIERES DETENUES PAR LA CHINE.

Dans les années 1950, la Chine importait la quasi-totalité de sa consommation de pétrole. Mais la découverte de champs de pétrole dans les provinces du nord du pays va permettre l’autosuffisance du pays. Dansles années 1960, la mise en valeur de nouveaux gisements permit à la Chine de renoncer aux importations pétrolières et le pays deviendra même exportateur de pétrole.
Aujourd’hui les grands gisements nationaux rencontrent un certain épuisement, les principaux champs pétrolifères ont atteint leur pic de production et leur exploitation devient de plus en plus coûteuse. Devant ces perspectives depénurie, le gouvernement chinois n’a pas tardé à élaborer une nouvelle stratégie d’approvisionnement à long terme.
En effet, la Chine est aujourd’hui le second consommateur mondial d’énergie, loin derrière les Etats-Unis mais devant le Japon. Le début des années 2000 marque une rupture profonde dans la consommation d’énergie chinoise avec une croissance soutenue de la consommation pétrolière. Cenouveau statut a été l’un des facteurs du bouleversement du marché pétrolier de ces dernières années, et ce phénomène risque de s’amplifier dans les années à venir.
En réalité, on peut faire l’hypothèse que la croissance de la production pétrolière chinoise ne sera pas en mesure de compenser celle de la demande.

2 : L’AFRIQUE : UN NOUVEL ENJEU

La production africaine de pétrole brut représente10 % de la production mondiale. Ainsi, dans les années 1990, la question du pétrole devient un vecteur important de la politique étrangère chinoise vis-à-vis de l’Afrique.
Ce qui importe le plus pour la Chine, ce sont les opportunités d’investissements car il s’agit d’acquérir des gisements pour diminuer la dépendance vis-à-vis du marché. L’approvisionnement africain représente un quart de latotalité des importations de pétrole de la Chine et ce taux ne cesse de croître. La stratégie pétrolière de la Chine se déploie dans les domaines aussi bien diplomatiques et politiques qu’économiques et militaires (notamment à travers les ventes d’armes). Parallèlement, la Chine se sert de sa place éminente au sein des Nations Unies pour soutenir politiquement ses pays fournisseurs d’hydrocarburesen contrepartie ces pays fournissent des conditions préférentielles à la coopération dans les domaines pétroliers.
Du fait, la politique chinoise en Afrique doit s’assurer des liens exceptionnels avec des producteurs africains tout en réussissant à gérer les conflits d’intérêt avec les grandes puissances.

B : UNE STRATEGIE DE DIVERSIFICATION.

1 : L’INTERET DE L’AMERIQUE LATINE....
tracking img