La concentration

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4052 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
Dans quelle mesure depuis la fin du XIXe siècle la concentration des entreprises a-t-elle limité la concurrence ?

Intitulé :
Concentration verticale : lorsque la concentration se fait à l’intérieur d’une filière (amont et aval), depuis la matière première ou les étapes premières de l’activité jusqu’aux étapes finales, la distribution. Laforme la plus exemplaire, c’est par exemple le pétrole « du puits à la pompe ».

Concentration conglomérale : General Electrics par exemple, le conglomérat réunit dans un même groupe des entreprises qui ont des métiers très différents, comme Bouygues en France, PPR, ou conglomérat coréens, les chaebols.

Périodisation :
Révolution industrielle, taille des entreprises encore limitées. Ensuiteaffirmation avec sidérurgie et ferroviaire. Apparition de l’usine comme première forme de concentration des entreprises. Accélération à partir de 1870, plus particulièrement en Allemagne avec les konzerns et aux Etats-Unis avec les trusts, les holdings.
XIXe siècle, poids des multinationales limité, on les trouve dans le pétrole, dans les compagnies minières, coloniales. Multinationale agricoleaméricaine, symbole de l’impérialisme américain : United Fruits. Singer, machines à coudre, grand produit du commerce technique. Kodak
Plus nettement dans le prospérité des années 20, des multinationales comme Ford, General Electric (principalement américaines), ou industrie en Allemagne.
Repli des années 30, encore plus marqué par la rivalité entre les pays.
DIPP : division internationale duprocessus de production dans les années 80.
Grandes offres publiques d’achat (GOPA).

Enjeux :
Difficulté d’un certain nombre de grands groupes, mais aussi profits considérables, spectaculaires. Concentration et plan de licenciement, est-elle favorable à l’emploi ? les enjeux du patriotisme économique.
La micro entreprise et sa valorisation, entreprise individuelle à responsabilités limitées(revenu annuel de 30 000€ max). 2007 : dispositif anti concentration.
Question de la concurrence, amendes extrêmement lourdes de Bruxelles pour abus de position dominante, collusion.

Soubassements théoriques :
Baumol, théorie des marchés contestables. Krugman, théorie du commerce international. Approche micro économique, monopole, oligopole, le dilemme du prisonnier, Galbraith et la figureinversée, Simon avec la théorie des organisations, la théorie des coûts de transaction de Coase (marché en situation d’atomicité, coût de transaction dès lors que l’entreprise internaliserait des activités en faisant elle même ce que faisait le marché, elle serait capable de réduire ses coûts ?), Marx et la question des économies d’échelle.



Intro : La concentration peut être prise en comptecomme une augmentation générale de la taille des entreprises, ce qui conduit à un nombre limité d’entreprises sur le marché. Elle semble s’être accélérée au court des deux dernières décennies, à l’aboutissement d’un long processus historique. Les monopoles et les oligopoles ont toujours menacé la concurrence faut-il à cet égard considérer que le processus de concentration débouche sur unelimitation de la concurrence ? Comment expliquer alors l’apparent maintien d’une forte pression concurrentielle sur la plupart des marchés ?
Il convient ainsi dans un premier temps d’observer une forte tendance historique à la concentration, et de montrer comment la théorie économique s’en est toujours souciée en raison des entraves à la concurrence qui doivent en découler. Dans un second temps, ilapparaitra que la compétition actuelle entre entreprises reste extrêmement forte, que les PME sont toujours présentes. A cet égard, faut-il croire que dans le passage actuel qui s’effectue d’oligopoles nationaux à des oligopoles mondiaux et que dans un contexte général de course à l’innovation, concentration et concurrence ne seraient en rien antinomiques ?

I- La recherche d’économies...
tracking img