La condition de la femme dans l’islam

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1676 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA CONDITION DE LA FEMME DANS L’ISLAM – MANSOUR FAHMY

Autour de la thématique : dégagement dialectique

L’auteur, Mansour Fahmy, sociologue égyptien a soutenu sa thèse de doctorat en 1913 à la Sorbonne. Elle dresse un portait de la condition de la femme dans l’islam en s’appuyant à la fois sur des anecdotes historiques, les textes sacrés et les opinions de Mahomet. Il est a noté que cettethèse a été soutenue en français, alors que Mansour Fahmy est de culture Egyptienne. Peut-on voir dans ce choix linguistique, une prise de recul en rapport à sa culture originelle ? Il serait, en effet intéressant de se préoccuper de ce choix ainsi que de celui de son maitre de thèse, Lucien Levy- Bruhl d’obédience juive. C’est d’ailleurs l’une des critiques qui fut formulée à son encontre dès lasoutenance. On peut aussi y voir un aspect libertaire, un choix non restrictif quant à une multiplicité culturelle, une volonté de non enfermement.
La thèse sera donc en relation avec divers éléments, lesquels corroborent la dégradation de la condition de la femme dans l’islam à travers les âges jusqu’à la conclusion finale où il est notable de constater l’accumulation des faits qui nepermettent qu’une seule et unique conclusion, celle soutenue par l’auteur et ceci de façon très argumentative.
Dans un premier temps, l’auteur démontre qu’il y a une différence notable entre la théorie – amélioration de la condition de la femme – et la pratique – dégradation. Il existe une véritable opposition dans les faits, démonstration éclairée d’une distanciation entre les textes sacrés et leur miseen application avec toutes les dérives que cela peut impliquer. De ce constat, Mansour Fahmy fera la mise en relief de façon significative. Pour autant, ne doit-on pas s’interroger sur la légitimité des arguments de l’auteur pour ainsi ne pas sombrer dans un ostracisme idéologique ? Débat toujours d’actualité lorsque l’on en réfère aux religions où le fond du problème reste fréquemment cetteimpossibilité à dégager une critique sans pour autant être taxé d’obscurantisme primaire. Aussi, la prudence la plus élémentaire nous contraint à admettre les arguments de Mansour Fahmy sous condition d’un agnosticisme idéologique qui nous permettra alors d’affirmer ou infirmer des opinions sans contrainte et avec dans la mesure du possible, une certaine objectivité.
L’ouvrage aborde la conditionde la femme selon divers ressorts particulièrement élaborés ; difficile ainsi de contester des évidences, de ne pas admettre une thèse dont le principe syntaxique repose sur l’antithèse. Véritable exercice de style proche des démonstrations philosophiques de Nietzsche ; mieux nous convaincre en prenant le contre-pied même de ce que l’on veut démontrer, force est de constater que l’on se rallie àune opinion sans même la remettre en cause avec cette impression d’avoir lu une critique élaborée alors qu’elle est avant tout incisive, dénonciatrice mais dans un double questionnement déroutant et particulièrement ironique. L’ambigüité de cette écriture donnera encore plus de légitimité à la conclusion.
Au-delà ce cet aspect purement syntaxique, examinons les auteurs cités dans le texte. AinsiPaul Gide, père d’André Gide sera un élément référentiel dans le cadre d’une comparaison entre droit coranique et droit occidental dans le code successoral. On pourrait aussi se référer à la loi salique et faire constat que la condition de la femme en Europe au travers de l’histoire n’est guère plus enviable que celle des musulmanes. La loi salique n’ayant été abrogée qu’en 1991 en Belgique, onpeut s’interroger sur la validité d’une condition plus qu’une autre. On constate d’ailleurs que l’évolution du statut de la femme n’est pas inhérent à une population, un groupe ethnique ou encore une religion mais un problème lié au fondement même de la différence du traitement des hommes et des femmes et de la capacité à remettre en question le rôle de la femme et sa légitimité. Sans vouloir...
tracking img