La confiance dans les transactions

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 36 (8903 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Une approche transactionnelle de l’efficience du management stratégique : Proposition d’une typologie des transactions fondée sur la confiance entre managers et propriétaires
Aissa HIRECHE1 Professeur Faculté des sciences économiques et de gestion Université de Biskra
Tel : +21391832633 aissah@hotmail.com
1

et
2

Abdelmalik MEZHOUDA2 Chargé de Cours Faculté des sciences économiques et degestion Université de Biskra
Tel :+21392109671 K_mezhouda@yahoo.fr

Résumé :
L’importance de la confiance dans le domaine de la gestion des entreprises est largement admise. En contribuant à l’allégement des mécanismes de gouvernance, elle en favorise la réduction des coûts. Mais comme la confiance est sujet à validation/invalidation de la part de celui en lequel elle est placée (dirigeant),il découle que la réduction des coûts qu’elle entraîne ne peut être attribuée à une seule des parties en présence, mais aux deux (les propriétaires et le dirigeant). De ce fait, elle apparaît comme la résultante des comportements adoptés par ces deux parties et, mieux encore, elle peut servir de critère de classification des transactions. L’objectif de ce travail est de proposer une typologie destransactions sur la base de la confiance et d’étudier l’impact de chaque type sur les coûts de transaction. Pour atteindre cet objectif, nous avons entrepris de (1) passer en revue la littérature existante se rapportant (1.1) à la notion de confiance et (1.2) à la définition elle-même de la confiance, ce qui nous permet (1.3) de proposer quelques éclairages nouveaux à propos de la vulnérabilité etde la relation contrôle/confiance. Ensuite, la typologie des transactions que nous proposons (2) repose sur deux critères essentiels à savoir (2.1) le continuum de confiance et (2.2) le continuum d’honnêteté dont le croisement nous donne (2.3) la matrice des transactions proprement dite. Notre proposition sera testée à travers une étude empirique menée à l’aide d’un questionnaire soumis à 21dirigeants d’entreprises. Nous présenterons (3) les postulats et hypothèses ainsi que (4) la méthodologie de recherche. L’outil d’analyse retenu est la méthode ACP. Cette méthode, par le fait qu’elle permet de dégager de groupes d’observations, permet de tester la validité de notre proposition. Enfin (5), nous présenterons les résultats de cette étude et nous conclurons sur leur utilité quant à unerelecture de la théorie de l’agence. Mots clés : Confiance, honnêteté, théorie des transactions, typologie de transactions.

 

Une approche transactionnelle de l’efficience du management stratégique : Proposition d’une typologie des transactions fondée sur la confiance entre managers et propriétaires

Résumé :
L’importance de la confiance dans le domaine de la gestion des entreprises estlargement admise. En contribuant à l’allégement des mécanismes de gouvernance, elle en favorise la réduction des coûts. Mais comme la confiance est sujet à validation/invalidation de la part de celui en lequel elle est placée (dirigeant), il découle que la réduction des coûts qu’elle entraîne ne peut être attribuée à une seule des parties en présence, mais aux deux (les propriétaires et ledirigeant). De ce fait, elle apparaît comme la résultante des comportements adoptés par ces deux parties et, mieux encore, elle peut servir de critère de classification des transactions. L’objectif de ce travail est de proposer une typologie des transactions sur la base de la confiance et d’étudier l’impact de chaque type sur les coûts de transaction. Pour atteindre cet objectif, nous avons entrepris de(1) passer en revue la littérature existante se rapportant (1.1) à la notion de confiance et (1.2) à la définition elle-même de la confiance, ce qui nous permet (1.3) de proposer quelques éclairages nouveaux à propos de la vulnérabilité et de la relation contrôle/confiance. Ensuite, la typologie des transactions que nous proposons (2) repose sur deux critères essentiels à savoir (2.1) le continuum...
tracking img