La connaissance de soi est-elle plus facile que la connaissance des choses

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Intro
L’expression se connaître mieux que personne est courante dans notre langage. Chaque homme a accès direct à sa conscience, ses pensées, ses sentiments, alors que les objets en sont dépourvus. La connaissance est la faculté de savoir, de se représenter quelque chose, de comprendre son fonctionnement. Alors est-il plus facile de comprendre, de connaître son soi auquel nous avons accèsdirectement, ou des objets à proximité, dépourvus de conscience ? Est-il plus facile de saisir la complexité de notre être, ou notre jugement est-il faussé du fait d’une mauvaise objectivité sur nous meme, qui n’aurait pas lieu pour le jugement des choses extérieures à nous ?

I

Conscience de connaitre des choses sur soi meme
L’homme se caracterise par des gouts, desqualités, des défauts, un caractère qu’il connait. Il pourra se dire timide, gourmand, jovial, aimer ou non un plat en particulier, les sciences ou la litterature… Si on lui demande de se presenter il fera une liste de ce qu’il connait de lui, son physique ou son psychique, qui varie selon ses genes ou les experiences qu’il a vecu qui ont inluencés ses choix. Il a donc conscience de connaitre deschoses sur soi meme, qui le differencient des autres hommes.

-La conscience de l’ignorance
Avons nous une vision juste, exacte de nous meme ? Ou nous imaginons nous, plus, moins intelligent, beau que nous le sommes en réalité? Nous nous posons sans cesse des questions sur nous memes, agissons nous comme il faut? Ici, il faut un jugement exterieur, qui peut nousdire quelques informations que nous ne connaissons pas sur nous meme. Par exemple, vous avez besoin d’un miroir ou d’une autre personne pour vous assurer que vous n’avez pas une tache dans le dos. Nous avons conscience de pouvoir ignorer certaines choses, puisque nous posons sans arret des questions a autrui sur la façon dont on leur apparait, que ce soit phyisiquement ou psychiquement.Nous avons également conscience de ne pas connaitre une partie de soi: l’inconscient. Il apparait notamment dans les reves. Pourquoi reve t-on de ceci ou cela en particulier? Nous l’ignorons.





-L’inconscience de son ignorance
De la meme maniere que nous savons que nous ignorons deschoses, nous ignorons en ne pas connaitres certaines. Avant que Galilee ne demontre que la terre tourne autour du soleil et non l’inverse, les homes etaient persuadés de connaitre cette relation entre le soleil et la terre. Platon appellera "double ignorance" le fait de ne pas savoir et de vivre dans l'illusion de son savoir, c'est-à-dire ne pas avoir conscience de son ignorance.
Lascience se dit exacte, et pourtant il peut y avoir des erreurs, ou dans tous les cas, la science evolue et se precise de plus en plus. La connaissance des choses est donc incertaine.

Pourtant, la science serait plus certaine dans le sens où c’est l’homme qui la juge, et peut donc la juger en prenant du recul: elle necessite la separation de l’objet et du d-sujet, ce quin’est pas le cas dans l’observation de soi meme, puisqu’on est à la fois le sujet observe et l’observant.


II
La connaissance de soi est nécessaire pour accéder à la connaissance des choses. Une personne pourra en comprendre une autre, car ayant vécu la meme situation auparavant, elle saisira les raisons qui ont poussé son pair a agir de telle outelle façon. On connaît les choses telles que notre conscience les saisit, donc plus on se connaît, plus les choses parviennent à notre connaissance.
Mais on pourrait dire que l’inverse est tout aussi juste, que les choses nous aideraient à comprendre notre propre fonctionnement.




III
-La connaissance...
tracking img