La connaissance de soi

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1707 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation de Philosophie 1

Sujet : A quoi bon chercher à se connaître soi-même ?

Introduction :

« Connais- toi, toi-même » c’est ce qui est écrit sur le fronton du temple de Delphes, ceci était un rappel à l’ordre. A travers cette inscription, Socrate avait pour but de nous rappeler que chaque Homme a besoin de chercher à se connaître par soi-même et semble vouloir dire implicitementque l’on ne se connaît véritablement jamais.
On peut alors se demander en quoi est t-il important d’acquérir par soi-même une connaissance de soi ? Pourquoi est-ce une exigence ? Quelle en est l'utilité ? Comment peut on l’atteindre ? Quels obstacles peut-on rencontrer lors de cette quête ?
Afin de répondre à toutes ces questions, nous consacrerons une première partie à la nécessité d'uneconnaissance de soi-même, où nous essayerons de comprendre quels sont les buts d'une telle quête. Ensuite, dans une seconde partie, nous verrons comment il est possible de se connaître un peu et enfin dans une dernière partie nous nous demanderons quels peuvent être les obstacles qui entravent cette quête.

I_Tout d’abord que veut-on dire par connaissance de soi ? Ici la connaissance de soi faitréférence à la connaissance de son âme et non celle de son corps. La connaissance de soi est un idéal et est bien plus profonde que la conscience de soi qui n’est que partielle. La connaissance de soi semblait être considérée comme nécessaire aux yeux des grecs. Mais qu’apporte-t-elle ?
Celle-ci permet de mieux se comprendre car grâce à cette connaissance de nous-même nous nous auto-analysons: nousréfléchissons sur nos goûts, nos envies, nos rêves, nos passions et nos qualités et nos défauts, etc. Cette analyse nous amène à mieux comprendre certaines de nos réactions, agissements, actions, impulsions ou même certains de nos préjugées ou de nos névroses qui surviennent parfois sans que l'on puisse les déchiffrer. « L'homme a besoin de ce qu'il y a de pire en lui s'il veut parvenir à ce qu'il ade meilleur . »Nietzsche nous rappelle ici que cette analyse de soi se montre indispensable dans une espérance d'évolution et d'amélioration de notre quotidien. Après cette analyse, nos défauts nous apparaissent, ainsi nous pouvons tenter des les corriger; cependant nous pouvons tout aussi bien énumérer nos qualités quand on en a connaissance…
Si on se retrouve face à différents choix, ellepermet d’avoir une idée de celui qu’il faudrait faire pour notre épanouissement personnel et notre avenir. C'est la raison pour laquelle la question de la connaissance de soi ne peut-être ressaisie que dans une approche introspective. L'introspection est la démarche que l'on retrouve dans chez Descartes. Le "je", "moi", réfère, non pas à l’homme que les autres peuvent voir, ou connaître, mais à quelquechose de distinct et qui ne peut être connu que par une expérience très particulière, qui est l'"introspection". La conscience-moi de Descartes n’est pas l’individu que nous connaissons, qui a une fonction sociale, etc, mais une réalité qui ne peut être connue qu’à travers une connaissance particulière, qui consiste à entrer en soi-même. C'est une tentative d'auto-analyse, de retour sur soi.Pour découvrir qui je suis, il faut que je puisse préciser qui suis-je "moi ".
La connaissance de soi pourrait donc donner un sens à sa vie et permettrait d’atteindre la sagesse et la plénitude. Elle semblerait donc indispensable à l’Homme . Mais pour se connaître il faut tout d’abord savoir que l’on existe : l’Homme a besoin de se voir en tant qu’être existant. D’après le Cogito de Descartes, « jedoute donc je pense » et « je pense donc je suis ». Tout être pensant sait donc qu’il existe. Mais dès lors une question se pose : comment peut-on accéder à cette connaissance ?

II_Par la découverte du Cogito, Descartes accède à une certaine connaissance de lui-même. Mais peut-on se satisfaire d’une connaissance aussi générale car, ce qu’il découvre, c’est l’existence de la pensée qui...
tracking img