La connaissance scientifique progresse-t-elle par l'accumulation des faits?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1831 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation de Philosophie

Sujet : La connaissance scientifique progresse-t-elle par l’accumulation des faits ?

« On fait la science avec des faits, comme on fait une maison avec des pierres : mais une accumulation de faits n'est pas plus une science qu'un tas de pierres n'est une maison ». Cette citation de Poincaré, mathématicien français dela fin du XIXème siècle, aborde la question de la formation de la connaissance scientifique. Si celle-ci se nourrit d’une succession de faits pour se construire, elle nécessite un raisonnement et une interprétation pour progresser. Ainsi, l’observation de l’accumulation des faits devient une condition nécessaire mais pas suffisante pour assurer le progrès de la connaissance scientifique. Dès lors,on peut se poser la question suivante : La connaissance scientifique progresse-t-elle par l’accumulation des faits ? Bien qu'elle soit expérimentale, la démarche scientifique n'est pas empirique. C’est pourquoi, à elle seule, l’accumulation de faits ne peut fournir qu’une information brute qui n'a pas encore le statut de connaissance scientifique. C’est donc grâce à l’expérience et àl’observation de faits que l’on peut construire un raisonnement, aboutissant ensuite, par le biais d’une réflexion théorique, à un progrès de la connaissance scientifique. Ainsi, on peut se demander si la seule observation de faits peut nourrir une connaissance scientifique, alors même que cette dernière est la conséquence d’un raisonnement rationnel et non pas d’une simple constatation?

Le terme «connaissance » regroupe deux concepts différents : d’une part, la connaissance comme une faculté de compréhension et de perception du monde. Ainsi entendue, la connaissance se rapproche d’un concept voisin : celui d’intelligence, ou de raison, entendues comme faculté d’appréhension intellectuelle du monde. Cependant, la connaissance est également un résultat : elle est ce que l’on a appris, par l’étude oula pratique, par l’expérience des livres ou l’expérience du monde. Lorsque nous parlons d’une connaissance scientifique, nous parlons d’une connaissance produite au moyen de la rationalité scientifique, c'est-à-dire au moyen d’une méthode définie par la science elle-même. Il s’agit d’une connaissance qui est la conséquence d’un protocole particulier, identifiant un postulat de départ et uneméthode précise de démonstration. A partir de là, il nous faut remarquer que l’acquisition et la progression d’une connaissance scientifique nécessite un support, un point de départ pour ensuite bâtir un raisonnement amenant à la réelle connaissance. Ce support, ce sont les faits observables par l’expérience. En effet, c’est bien en observant les faits qui s’accumulent que l’on sera à même par la suitede les interpréter afin de permettre un progrès de la connaissance scientifique. Le problème se pose donc de savoir quel est le rôle joué par les faits dans rétablissement de ces lois qui constituent la science : est-ce simplement par l'accumulation de faits que progresse la connaissance scientifique ? N'importe quel fait peut-il faire progresser la connaissance scientifique ou bien seulementcertains d'entre eux ? Par ailleurs, on note que les faits seuls ne sauraient constituer une science, ils doivent s'inscrire dans une théorie ; mais est-ce eux qui permettent d'élaborer les théories scientifiques et de les confirmer ou bien ne sont-ils pas plutôt les produits des théories ? On remarque donc que l’observation de l’accumulation de faits est primordiale et nécessaire afin d’entreprendreun raisonnement permettant d’expliquer tel ou tel fait, et ceci toujours dans le but de faire progresser la connaissance scientifique. En effet, dans le cadre d’une recherche du progrès de la connaissance scientifique, nous devons considérer l’accumulation de faits comme un moyen que comme une fin. Observer le comportement d'un être vivant dans son milieu, observer le mouvement des astres...
tracking img