La connaissance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2542 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 janvier 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le terme philosophie, se compose du grec philein, « aimer », et de sophia, qui possède le double sens de « sagesse » et de « savoir ». La philosophie se fonde donc sur la quête d'un savoir. Le savoir est défini habituellement comme un ensemble de connaissances ou d'aptitudes reproductibles, acquises par l'étude ou l'expérience. Cela peut donc expliquer une grande connaissance dans un domaineprécis , le fait d’être au courant de certains domaines : savoir parler 1 a plusieurs langues. Le désir d'un objet, d'une personne affecte tout être humain. Il est source de vie et d'espoir. Pour désirer un objet, on peut avoir appris à le connaître auparavant, mais ceci n'est pas une obligation. Le désir c'est la tendance vers une chose, un être dans le but de nous satisfaire. La connaissancepréalable évoque la raison, une réflexion sur l'objet avant de le désirer. C'est-à-dire qu'il faut apprendre à le connaître avant de pouvoir l'apprécier et donc de le désirer. Faut –il connaître un objet pour le désirer ? Ou au contraire le désir ne se fait-il pas sans contrôle et sans préméditation ? La Curiosité ne distingue-il pas différentes natures de désirs ? Etre curieux est-ce par làréaliser en partie notre essence d’homme ? La curiosité a alors trait à la vanité, entendue comme vacuité. Mais ne se joue-t-il pas dans la curiosité une autre disposition qui a trait au savoir ? Cette quête n’est-elle pas inhérente à l’existence proprement humaine, ne nous est-elle pas en ce sens naturelle ?
Nous tâcherons de répondre à ces questions en étudiant dans un premier temps la connaissancepréalable poussant au désir de recherche de l’objet et du savoir . Puis en second lieu la distinction de la curiosité et du véritable du savoir .Enfin j’évoquerai en troisième parti le désir lié à l’imagination .
Le désir de savoir est souvent impliquée par la réputation et le jugement que l’on a entendu sur l’inconnu. Prenons l’exemple d’une personne que je ne connais point . J’entends par lacommunication avec autrui , certains jugements et éloges de celui-ci envers une personne inconnu ,à mon égard. Suite a des jugements portés par autrui ,en bien ou en mal, je souhaiterais forcement connaître de mon propre gré cette personne inconnu afin de connaître d’avantage sur le peu que j’ai entendue et porter un jugement personnel de mes propres connaissances. Il faut désirer ce qui dépendde nous et non du hasard. Ainsi, notre connaissance de nous-mêmes et de ce qui s'y rattache nous permet de savoir ce que nous désirons. Dans ce cas, le désir et la connaissance sont donc liés et indissociables. Au contraire, le hasard, c'est-à-dire ce qui ne dépend pas de nous, ne nécessite aucune connaissance. Mais pour être heureux, il ne faut pas le désirer et donc se concentrer sur ce qui nousconcerne plus directement. Et c'est dans ce cas que le désir implique une connaissance préalable de son objet.
« Plus d'un demi-siècle que je fais l'amour. Plus d'un demi-siècle que je conduis une voiture. Et je n'ai jamais eu la curiosité de me plonger dans un manuel de mécanique ou dans un traité d'anatomie. C'est dire mon désarroi en cas de panne. » Philippe bouvard , Cette citation confirmebien l’argument précédent qui montre d’un ton moqueur que l’on ne désire connaitre que ce qui dépend de nous .
L’exemple de l’illettré dans le texte d’Augustin explique que pour désirer en savoir plus sur une certaine chose il faut d’abord en avoir la connaissance basique : on ne peut désirer développer une chose dont on avait pas forcément le savoir. L’illettré n’avait aucuneconnaissance de cette science qui permet de transmettre a quelqu’un d’éloigné un message écrit avec la main reconnaissable à l’aide de la lecture à l’aide des yeux :C’est le phénomène des lettres écrites ou des courriers electroniques .Si cet illettré n’avait pas été induit a connaitre ce phénomène de communication , aurait-il eu la réfléxion de communiquer de cette façon ou plus précisément de...
tracking img