La conscience chez le caillou

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1002 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La conscience chez le caillou

Un caillou a-t-il conscience d'être ? C'est l'épineuse question et captivante interrogation sur laquelle j'ai décidé de cogiter et pour laquelle j'ai choisi de gaspiller quelques minutes de ma vie. Pouvons-nous affirmer avec certitude que dans une certaine mesure les minéraux sont dotés d'une conscience ? Si oui, comment pouvons-nous assurer la véracité de cettethèse ? Et si cette thèse est vérifiée, comment interroger un caillou pour savoir s'il pense avoir conscience d'être ? A ceux qui m'invectiveraient avec véhémence en prétextant avec l'argument qu'ils sont inertes, se basant sur des préjugés et faisant preuve d'une ouverture d'esprit large comme une fissure, qu'ils en sont dépourvus, je répondrais qu'une personne paralysée privée de sa faculté de semouvoir n'en garde pas moins une conscience. C'est pourquoi j'ai pris l'initiative de mener cette démarche il n'y a plus pertinente. Dans une première partie, je développerai le thème de la conscience, vaste ensemble dont ne sont pas indubitablement affectées toutes les choses tapissant la planète, à travers l'analyse des spécificités de chaque catégorie d'êtres, puis je m'intéresserai à lapossible conscience des cailloux en imaginant quelle peut être son fondement et les questions existentielles qu'elle suscite chez eux.

Pour introduire le sujet, j'aimerais en premier lieu expliciter la théorie de "l'échelle de conscience" qui constitue une base de mesure de la conscience sur Terre. Sur celle-ci sont différenciés quatre échelons indiqués par ordre décroissant : le premier échelon estoccupé par l'Homme, ne connaissant à l'heure actuelle aucun être capable de le détrôner, nous partirons donc du principe que celui-ci possède la conscience la plus évoluée. On trouve ensuite les animaux, des mammifères aux arachnides en passant par les reptiles, suivis par les végétaux, pour finir par les minéraux.

La conscience est en premier lieu l'apanage de l'être humain, qui dépasse d'aumoins un demi-millénaire d'évolution tous les autres êtres vivants de la Terre, ayant non seulement une conscience aiguë de son être mais également une aspiration profonde découlant de cette conscience, qui guide son existence aussi bien sociale, professionnelle que personnelle. Notre conscience à nous humains est supérieure à celle des autres êtres dans la mesure où elle atteint un niveau, quel'on nommera "conscience secondaire" (qui est un approfondissement de la conscience dite "primaire" (la conscience de son corps)), corrélative à une conception selon laquelle il existe deux entités : d'un côté le mal, auquel on oppose le bien en direction duquel nous sommes censés orienter nos actions, comme une boussole qui nous aiguillerait plutôt dans une certaine direction que dans l'autre,bien que rien, sinon la conscience, ne nous empêche de nous soumettre à cette conception purement manichéenne de la vie.

Cependant, les animaux, seconde catégorie des êtres vivants sur l'échelle de la conscience, en sont eux aussi dotés puisqu'ils agissent selon un but qui leur est propre et en fonction d'un intérêt, fruit d'une réflexion préalable. Cette conscience se vérifie dans la mesure oùnous pouvons observer qu'ils sont sensibles aux effets du milieu et aux facteurs extérieurs tels que la luminosité, la température et peuvent distinguer plusieurs états que sont le solide, le liquide ou le gazeux ; à partir de cela, ils sont en permanence confrontés à des choix, concernant par exemple le chemin à parcourir : une étendue de terre ou un lac, et ont une aptitude à trancher. De ce fait,ils ont conscience de ce qui les entoure et savent agir en conséquence ; de plus, ils sont doués d'un esprit d'analyse.

La troisième catégorie que nous allons étudier maintenant est le règne végétal. A ce niveau de l'échelle, il nous est de plus en plus complexe de déterminer la probable existence d'une conscience interne régissant leur être. D'une part, nous pouvons remarquer qu'ils...
tracking img